soubrette

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

De l’occitan sobreta, féminin de sobret, (« affecté », « précieux »), de sobrar (« dépasser »), dérivé du latin superare (« être au-dessus »). Le Littré propose une étymologie espagnole sobretarde (« sur le tard », « à la brune »), la soubrette étant, d’après Édouard Fournier, primitivement la servante entremetteuse qui, vers le soir, allait porter des lettres d’amour.

Nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
soubrette soubrettes
/su.bʁɛt/

soubrette /su.bʁɛt/ féminin

  1. Nom que l’on donne, au théâtre, aux suivantes de comédie.
    • Rôle, emploi de soubrette, jouer les soubrettes, une soubrette de Molière.
  2. Servante ou jeune femme de chambre accorte et délurée.
    • Absorbé par le désir de plaire à la grande dame, il avait dédaigné la soubrette : qui chasse l'aigle ne s'inquiète pas du passereau. (Alexandre Dumas Les trois mousquetaires Chapitre XXXIII Soubrette et maîtresse)
    • Elle sonne. Une servante ouvre. Bien jolie et délurée, la soubrette ! (Renée Dunan, Ces Dames de Lesbos, 1928)
  3. Domestique à la tenue de soubrette volontairement affriolante dans les milieux BDSM et fétichistes.
    • Une jeune soubrette dont l'image aguichante s'associa perversement, dans mon esprit, à celle d'une aimable fille d’amour, emplit les verres, déposa sur le guéridon deux cendriers, […]. (Francis Carco, Images cachées, 1929)

Synonymes[modifier]

Quasi-synonymes[modifier]

Traductions[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]

Italien[modifier]

Étymologie[modifier]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun[modifier]

soubrette /su.ˈbret/

  1. (Théâtre) (Audiovisuel) soubrette, suivante de comédie ; chanteuse, danseuse de spectacle de théâtre ou de télévision.

Variantes[modifier]