souiller

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

(xvie siècle) De l’ancien français soil, souil, « abîme de l’enfer ; bourbier » (→ voir souille), du latin solium, « baquet », avec la désinence -er. (xiie siècle) soillier.

Verbe[modifier | modifier le wikicode]

souiller /su.je/ transitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Gâter, salir.
    • Souiller ses vêtements, ses mains de boue, de sang.
    • Souiller ses mains du sang innocent : (Figuré) Faire mourir un innocent.
    • Souiller le lit nuptial, la couche nuptiale : (Figuré) commettre un adultère.
    • Je ne souillerai pas ma plume en rapportant de pareilles horreurs.
  2. Rendre impure une personne ; profaner, violer une chose sacrée.
    • Souiller un autel.
    • Le pêché souille l’âme.
  3. Avilir, flétrir, salir une personne, ses attributs, ses affects.
    • Souiller sa gloire par des cruautés.
    • Souiller son honneur, sa vie, sa réputation.

Synonymes[modifier | modifier le wikicode]

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

  • France  : écouter « souiller [su.je] »

Références[modifier | modifier le wikicode]