Atlantique

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : atlantique

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(Siècle à préciser) Du latin Atlanticus (« de l’Atlas, d’Atlas, de l’ouest »).
« Qui appartient, qui a rapport à l’Atlas ou à l’Atlantique » (Larousse,1865-1876), symbole du déplacement du sens de l’adjectif « atlantique » : pour Etiemble, auteur de Parlez-vous franglais ? (1964), le « Sabir atlantique » désignait la langue anglo-américaine des aéroports qui nous font traverser l’Océan Atlantique. Un siècle plus tôt, pour Larousse(1865) : « Le type (des) langues [berbères] est l’atlantique propre », langue parlée dans l’Atlas.

Nom propre [modifier]

Carte de l’Atlantique.

Atlantique \at.lɑ̃.tik\ masculin singulier

  1. Océan qui s'étend de l’océan Arctique au nord jusqu’à l’Antarctique (ou l’océan Austral, selon les sources) au sud, borné à l’ouest par les Amériques, et à l’est par l’Europe, l’Afrique et l’océan Indien.
    • Après avoir laissé derrière nous les Orcades, nous entrâmes en plein Atlantique, et la mer s’enfla prodigieusement. (Jules Leclercq, La Terre de glace, Féroë, Islande, les geysers, le mont Hékla, Paris : E. Plon & Cie, 1883, p.29)
    • Mon père, ayant pris l’auto, était parti de bonne heure pour La Rochelle. Nous deux, la route de Royan en side-car, comme chaque matin. Au port, j’ai détaché mon bateau, neuf heures sonnaient quand nous doublions la jetée. Béatitude bleue de l’Atlantique ; la brise du large nous fit croiser doucement dans l’estuaire. (Pierre-Henri Simon, Les Raisins verts, 1950)
    • Quatre ans auparavant, sur un yacht de vingt tonneaux, il avait traversé l’Atlantique de Nouvelle-Écosse à Cowes en vingt-deux jours, ce qui constitue un record pour une embarcation de ce tonnage. (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil, tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • La mer des Sargasses est formées d’Algues brunes, appelées Sargasses, arrachées aux côtes du Golfe du Mexique et qui sont portées par les courants jusqu’au milieu de l’Atlantique. (Henri Gaussen, Géographie des Plantes, Armand Colin, 1933, p.11)
    • […], ils achetèrent aussi ses actions du canal de Suez au khédive Isma’il, afin de contrôler la nouvelle voie d’eau reliant la mer Rouge et l’océan Indien à la Méditerranée et à l’Atlantique. (Panayiotis Jerasimof Vatikiotis, L’Islam et l’État, 1987, traduction d’Odette Guitard, 1992, p.166)
    • On ne peut imaginer le Mexique sans l’ombre portée, omniprésente, du grand frère américain. Les deux nations partagent une « impossible frontière » de plus de 3 000 km, pour l'essentiel de déserts, entre le Pacifique et l’Atlantique. (Patrice Meyzonnier, Trafics et crimes en Amérique centrale et dans les Caraïbes, Presses universitaires de France, 2000, p.40)

Synonymes[modifier]

Dérivés[modifier]

Apparentés étymologiques[modifier]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier]

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

Voir aussi[modifier]