Wiktionnaire:Flexions

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Raccourci [+]
WT:FLEX

Les flexions sont les formes différentes que peut prendre un mot lorsqu’il est accordé, décliné, conjugué.

Les articles principaux portent sur la forme de base (en français : singulier pour les noms, infinitif pour les verbes, etc.), mais le Wiktionnaire décrit aussi les autres formes : il est fortement recommandé de faire ce genre de page plutôt que de faire de simples redirections vers les articles de base ; voir les explications plus bas.

Mise en page[modifier]

Pour créer un titre de section pour une flexion, il faut utiliser le modèle {{S}} en renseignant le second paramètre comme "flexion" :

  • {{S|nom|fr|flexion}} pour une flexion de nom commun (en français en l’occurrence) ;
  • {{S|adjectif|fr|flexion}} pour une flexion d’adjectif ;
  • {{S|verbe|fr|flexion}} pour une flexion de verbe ;
  • et ainsi de suite…

Ces sections sont à rédiger avec un contenu réduit, étant donné que toutes les précisions de type étymologie, autres formes, définitions, synonymes, traductions, etc., sont déjà présentes dans l’article de base. De manière générale, si le mot existe dans plusieurs langues alors il est préférable de préciser le code langue de la forme non fléchie dans le lien (par ex. [[mot#code|mot]]).

Les sections de flexion suivent cette convention :

=== {{S|nom|fr|flexion}} ===
{{fr-rég|mo|s=mot}}
'''mots''' {{pron|mo|fr}} {{m}}
# ''Pluriel de'' [[mot]].

Forme de nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
mot mots
\mo\

mots \mo\ masculin

  1. Pluriel de mot.

La ligne de forme inclut l’information intrinsèque au mot dont on décrit la flexion. Dans l’exemple, mot est masculin, et la flexion ne concerne que le nombre : on met donc masculin dans la ligne de forme et pluriel dans la description. Un exemple peut être ajouté à la fin si son utilisation est jugée intéressante.

=== {{S|adjectif|fr|flexion}} ===
'''vivante''' {{pron|vi.vɑ̃t|fr}}
# ''Féminin singulier de'' [[vivant#fr|vivant]].

Forme d’adjectif [modifier]

vivante \vi.vɑ̃t\

  1. Féminin singulier de vivant.

Dans cet exemple, l’adjectif n’est ni masculin ni féminin en soi, aussi la description spécifie-t-elle féminin singulier et il n’y a rien sur le genre ou le nombre dans la ligne de forme.

Exemple pour une flexion de verbe :

=== {{S|verbe|fr|flexion}} ===
{{fr-verbe-flexion|marcher|ind.ps.2p=oui}}
'''marchâtes''' {{pron|maʁ.ʃat|fr}}
# ''Deuxième personne du pluriel du passé simple de'' [[marcher]].

Ce qui donne à l’affichage :

Forme de verbe [modifier]

Conjugaison du verbe marcher
Indicatif Présent
Imparfait
Passé simple
vous marchâtes
Futur simple

marchâtes \maʁ.ʃat\

  1. Deuxième personne du pluriel du passé simple de marcher.

Ou pour le cas où il s’agirait de plusieurs formes d’un même verbe :

=== {{S|verbe|fr|flexion}} ===
{{fr-verbe-flexion|moucher|ind.p.1s=oui|ind.p.3s=oui|sub.p.1s=oui|sub.p.3s=oui|imp.p.2s=oui}}
'''mouche''' {{pron|muʃ|fr}}
# ''Première personne du singulier de l’indicatif présent de'' [[moucher]].
# ''Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de'' [[moucher]].
# ''Première personne du singulier du subjonctif présent de'' [[moucher]].
# ''Troisième personne du singulier du subjonctif présent de'' [[moucher]].
# ''Deuxième personne du singulier de l’impératif présent de'' [[moucher]].

Ce qui donne à l’affichage :

Forme de verbe [modifier]

Conjugaison du verbe moucher
Indicatif Présent je Flexions
il/elle/on Flexions
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que je Flexions
qu’il/elle/on Flexions
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
Flexions

mouche \muʃ\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de moucher.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de moucher.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de moucher.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de moucher.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif présent de moucher.

Pour plus de détails concernant ce schéma, voir sur cette page.

Ces schémas peuvent être adaptés aux différents mots et aux différentes langues si nécessaire.

Flexions dans d’autres langues[modifier]

Ces règles restent les mêmes pour toutes les langues, notamment pour les déclinaisons comme le nominatif, le génitif, l’instrumental (etc.) utilisées dans plusieurs langues, notamment le russe, l’allemand, le grec. Il est préférable de lier la flexion directement à la section de la langue concerné. Par exemple, dans l’article « bugs » en anglais, on met

=== {{S|nom|en|flexion}} ===
'''bugs''' {{pron|ˈbʌgz|en}}
# ''Pluriel de'' [[bug#en|bug]].

Qui donne :

Forme de nom commun [modifier]

bugs \ˈbʌgz\

  1. Pluriel de bug.

Qui met un lien directement vers bug en anglais, car l’article bug existe en plusieurs langues. Voir la liste des langues et leurs codes au besoin.

Flexions des locutions[modifier]

Les flexions des locutions nominales et des locutions adjectivales sont acceptées, surtout parce que celles-ci sont parfois compliquées (ex : agité du bocal, agitée du bocal). D’ailleurs on n’accepte pas les conjugaisons des locutions verbales ; par exemple, pour donner sa langue au chat, il suffit de mettre un lien vers donner avec le modèle {{voir-conj}} en écrivant {{voir-conj|donner}} (cela donnerait : (se conjugue, voir la conjugaison de donner)).

Les articles donnes sa langue au chat, donnât sa langue au chat, etc., ne sont pas nécessaires, parce que le seul mot qui varie, c’est donner, ce qui n’est pas vrai pour les locutions nominales et adjectivales (ex : able argenté, ables argentés).

Pourquoi faire des articles sur des flexions plutôt que des redirections ?[modifier]

Les redirections permettent de renvoyer directement d’une page à une autre (sans aucune explication). Par exemple la page Côte d'Azur renvoie pour des raisons typographiques vers Côte d’Azur (apostrophe typographique).

Mais contrairement aux redirections, les pages de flexion contiennent des informations : elles décrivent les flexions en en donnant à la fois la prononciation et en expliquant précisément de quel mot elles sont les formes. Pour les langues aux conjugaisons complexes, par exemple, il est beaucoup plus facile d’obtenir directement les formes de verbe auxquelles un mot est susceptible de correspondre que de devoir les chercher visuellement dans un immense tableau de conjugaison.

En outre, les flexions peuvent souvent être homographes d’autres mots, en particulier de mots étrangers que l’on ne connaît pas : il ne faut pas qu’on soit renvoyé vers l’article du mot de base de la flexion si on venait à chercher un mot dans une certaine langue qui aurait cette orthographe.

D’ailleurs, supposons qu’une forme de verbe albanais fasse l’objet d’une redirection vers la forme principale du verbe. Si un contributeur veut saisir un mot suédois qui a cette même forme, il peut certes supprimer la redirection pour créer son article (s’il sait comment s’y prendre), mais on peut difficilement lui demander de créer dans la page une section Albanais s’il ne connaît absolument pas cette langue. L’information apportée par la redirection risquerait donc fort d’être alors perdue.

Il y a aussi d’autres avantages à avoir une page normale :

  • le modèle {{voir}} de début de page peut être utilisé, ce qui serait impossible avec une redirection,
  • on peut mettre les anagrammes,
  • on peut mettre les homophones éventuels, les paronymes, etc.

La règle de « tous les mots de toutes les langues ont droit à un article » est donc à respecter aussi pour les flexions.

Voir aussi[modifier]