accoter

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(Siècle à préciser) Dérivé du latin accubitare.

Verbe[modifier]

accoter \a.kɔ.te\ transitif 1er groupe (conjugaison) (pronominal : s’accoter)

  1. Appuyer d’un côté pour soutenir.
    • Il faut accoter ce pot, de peur qu’il ne tombe.
    • Accoter les roues d’une charrette.
    1. (Pronominal) S’appuyer contre un mur ou quelque chose.
      • Comme le lieutenant le lui avait ordonné, il se rendit sur la galerie et s’accota solidement contre la balustrade, […] (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, p. 230 de l’éd. de 1921)
      • […] ; puis il céda à l’aphasie, s’accota au placard, les bras collés aux cuisses, image vivante de l’animal assailli par un invincible ahurissement. (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930)
      • Mais il est grand, sec, droit sous son sayon jaunâtre moins poilu que sa poitrine, et un peintre ne dédaignerait pas d’en saisir la silhouette, lorsque, coiffé d’un chapeau de sparterie, vrai bouchon de paille, il s’accote sur son bâton à bec de corbin, aussi immobile qu’un roc. (Jules Verne, Le Château des Carpathes, J. Hetzel et Compagnie, 1892, p. 1-16)
  2. (Canada) Adosser contre un mur ou quelque chose.
  3. (Canada) (Pronominal) S’adosser.

Synonymes[modifier]

Paronymes[modifier]

Dérivés[modifier]

 (information à préciser ou à vérifier)

Traductions[modifier]

Références[modifier]