apostrophe

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : apostrophé

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(Date à préciser) Du latin apostrophe (« interpellation indirecte »).

Nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
apostrophe apostrophes
\a.pɔs.tʁɔf\
Une apostrophe (2).

apostrophe \a.pɔs.tʁɔf\ féminin

  1. Interpellation vive, ou surtout d’un trait mortifiant adressé à quelqu’un.
  2. (Typographie) Signe de ponctuation, en forme de virgule, qui indique l’élision d’une voyelle.
    • L’apostrophe est représentée par le caractère ’ en typographie.
    • L’apostrophe orthographique, en grec, en latin et en français, ainsi que dans d'autres langues, marque le retranchement ou l’élision d’une voyelle ou d’une consonne. (Napoléon Landais, Grammaire, 1835, page 182)
  3. (Rhétorique) Figure de style par laquelle un orateur interpelle brusquement soit des personnages morts, des vivants absents ou présents, soit même des choses qu’il personnifie.
    • Ces quatre sources sont 1° le besoin ; 2° le pléonasme ; 3° la métathèse ; 4° l’énallage. Parmi les figures de pensées, au nombre de dix-huit, il [Phœbammon] en distingue deux nées du besoin : l’aposiopèse et l’épitrochasmos ; six nées du pléonasme : la prodiorthose, l’épidiorthose, la procatalepse, la paralipse, la diotypose, l’épimone ; six nées de la métathèse : la prosopopée, l’éthopée, la figure appelée μιϰτόν, parce qu’elle tient de l’une et de l’autre, l’interrogation appelée έρώτησις, l’interrogation appelée πεύσις, et la prétérition ; quatre nées de l’énallage : l’ironie, la dubitation, l’allusion satirique, l’apostrophe. Parmi les figures de mots, il en reconnaît trois nées du besoin : l’asyndeton, la figure appelée ὰπὸ ϰοινοῦ, et l’ellipse ; onze nées du pléonasme : la tautologie, la répétition, l’épanophore, l’épanadose, l’épanalepse, la périphrase, l’épiphrase, la paranomase, l’épexégèse, l’épimone, l’épitase ; trois tirées de la métathèse : l’hyperbate, l’anastrophe, la prolepse ; une née de la cause, la proepitaxis ; et huit de l’énallage : le changement de genre, le changement de nombre, le changement de cas, le changement de forme, le changement de temps, le changement de personne, l’apostrophe de la personne, l’antistrophe. (Étienne Gros, Étude sur l’état de la rhétorique chez les Grecs, Typographie de Firmin Didot Frères, Paris, 1835)
    • Démosthène a fait une admirable apostrophe aux morts de Chéronée dans son discours sur la Couronne.
    • L’apostrophe de Bossuet à Alger est un des plus beaux passages de son oraison funèbre de Marie-Thérèse.
  4. (Grammaire) Mot mis en apostrophe : s’applique au mot, nom propre ou nom commun, qui désigne l’être à qui l’on s’adresse dans le discours.
    • Mes enfants, approchez. — Jean, ne partez pas.
  5. (Typographie) Lettre de l’alphabet de certaines langues, représentant le plus souvent le coup de glotte.
  6. (Informatique) Caractère Unicode ' (0x0027), utilisé sur ordinateur pour représenter plusieurs signe de ponctuation : le signe apostrophe, le signe ouvrant et celui fermant les guillemets, le signe ligne verticale, ou le signe prime ; ou pour représenter plusieurs lettre modificatrice : la lettre apostrophe, ou la lettre accent aigu.

Synonymes[modifier]

Caractère Unicode U+0027 :

Note[modifier]
Si on se base sur l’apparence du signe, de nombreux autres caractères peuvent alors être considérés des quasi-synonymes d’apostrophe.

Dérivés[modifier]

Hyponymes[modifier]

Signe de ponctuation :

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier]

Traductions[modifier]

→ voir apostrophe dactylographique

Forme de verbe[modifier]

Conjugaison du verbe apostropher
Indicatif Présent j’apostrophe
il/elle/on apostrophe
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que j’apostrophe
qu’il/elle/on apostrophe
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
apostrophe

apostrophe \a.pɔs.tʁɔf\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de apostropher.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de apostropher.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de apostropher.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de apostropher.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de apostropher.

Prononciation[modifier]

Homophones[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]

Anglais[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin apostrophe (« interpellation indirecte »).

Nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
apostrophe
\ə.ˈpɑs.tɹə.fi\
ou \ə.ˈpɒs.tɹə.fi\
apostrophes
\ə.ˈpɑs.tɹə.fiz\
ou \ə.ˈpɒs.tɹə.fiz\

apostrophe \ə.ˈpɑs.tɹə.fi\ (États-Unis), \ə.ˈpɒs.tɹə.fi\ (Royaume-Uni)

  1. (Rhétorique) Apostrophe (interpellation).
  2. (Typographie) Apostrophe (signe de ponctuation).

Dérivés[modifier]

Prononciation[modifier]

Voir aussi[modifier]

Latin[modifier]

Étymologie[modifier]

Du grec ancien ἀποστροφή, apostrophê (« action de se détourner ») → voir apo- et stropha.

Nom commun[modifier]

Cas Singulier Pluriel
Nominatif apostrophe apostrophae
Vocatif apostrophe apostrophae
Accusatif apostrophen apostrophas
Génitif apostrophes apostropharum
Datif apostrophae apostrophis
Ablatif apostrophe apostrophis

apostrophe \Prononciation ?\ féminin

  1. Apostrophe, figure de rhétorique où l’orateur se détournant du juge, se tourne vers l’adversaire et l’interpèle.

Variantes[modifier]

Apparentés étymologiques[modifier]

Références[modifier]