baderne

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(1773) Peut-être de l’occitan badèrna (« grosse tresse ») faite avec de vieilles cordes.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
baderne badernes
\ba.dɛʁn\

baderne \ba.dɛʁn\ féminin

  1. (Marine) Grosse tresse à trois, quatre et même cinq torons, qui sert principalement à garnir les endroits qu’on veut préserver du frottement ou de l’humidité.
  2. (Familier) (Militaire) Officier, homme âgé à l’esprit raide, borné.
    • — De quoi ? Qu’est-ce qu’il me demande ?
      — Du quibus…
      — Du quibus ! Écoute, baderne, ton argot est aussi démodé qu’un pater noster… Voilà l’artiche, mon pote…
      — Moi je dis l’osier.
      — (Boris Vian, Le Goûter des généraux, 1951. Le Livre de Poche, 2008, p. 135)
    • On avait comme prof de maths un ancien colonel, une vieille baderne qui s’est fait traiter de crâne d’obus, vous imaginez le scandale !
    • Et tout ça pour quoi ? Pour lui. Et pour une fille — d’accord, elle est belle, je te l’accorde, Giac-Giac, jolie comme tous les cœurs des fleurs du fourbi de cette vieille baderne. Mais tu vas devoir te trouver quelqu’un d’autre. — (Daniel Nayeri, Coco et Cloclo, dans Brigade des crimes imaginaires et autres histoires fantastiques et déglinguées, traduit de l’anglais par Valérie Le Plouhinec, Hélium, 2008, page 322)


Traductions[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]