belette

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(Date à préciser) L’étymologie de ce terme fait consensus chez les philologues [1] [2] [3] : de belle et du suffixe -ette, peut-être pour conjurer les méfaits de cet animal ; cette forme propitiatoire se retrouve dans l’anglais fairy (« fée »), l’allemand Schöntierlein (« belle petite bête ») ou l’italien donnola (« petite femme »). Belette a fini par supplanter l’ancien français moustoile, issu du latin mŭstēla. Certains auteurs, minoritaires, ont suggéré une autre origine [4].

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
belette belettes
\bə.lɛt\
Belette sur le qui-vive.

belette \bə.lɛt\ féminin

  1. (Zoologie) Petit mammifère carnassier, de forme effilée et de couleur rousse, qui a le museau pointu et les pattes courtes (Mustela nivalis).
    • Autour de la chambre, le long de la plinthe, des belettes courent, bondissent, se poursuivent... (Octave Mirbeau, La tête coupée)
  2. (Affectueux) Jeune fille ou jeune femme charmante.
    • Salut, jolie belette.
  3. (Argot) Fille naïve et idiote, féminin argotique de « blaireau ».
    • Quelle belette celle-là !
Note[modifier]
  • Peut être utilisé avec une majuscule (Belette) pour mettre en avant le fait qu’on donne un caractère générique au mot.

Synonymes[modifier]

Dérivés[modifier]

Traductions[modifier]

Hyperonymes[modifier]

(simplifié)

Prononciation[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]

Sources :
  • Jean-Paul Savignac, Dictionnaire français-gaulois, s.v. belette, Paris, Éditions de la Différence, 2004
  • Xavier Delamarre, Dictionnaire de la langue gauloise : une approche linguistique du vieux-celtique continental, s.v. bela, Paris, éd. Errance, 2001.