berline

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi Voir aussi : Berlīne

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

De Berlin où cette voiture hippomobile fut construite vers 1670 pour le compte du prince électeur de Brandebourg (→ voir landau et coche pour d’autres noms de véhicules dérivés d’un toponyme.)

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
berline berlines
/bɛʁ.lin/
Berline poussée par un mineur (mine d'argent de Suggental)

berline /bɛʁ.lin/ féminin

  1. (Histoire) Sorte de grande voiture hippomobile fermée, suspendue, à deux fonds et à quatre roues, dont on se servait surtout pour le voyage.
    • Ayez donc appris que le « tarantass » est une sorte de berline, reposant sur cinq pièces de bois assez élastiques, entre des roues largement espacées et de moyenne hauteur, que cette voiture est conduite par un « yemtchik », […]. (Jules Verne, Claudius Bombarnac, Hetzel, 1892, chap.1)
    • La berline dans laquelle Louis XVI et sa famille fuyaient la Révolution fut arrêtée à Varennes.
  2. (Actuellement) Automobile fermée par un toit rigide et fixe, avec un pare-brise fixe, deux ou quatre portes latérales.
    • Berline d'occasion, berline citadine, berline électrique.
  3. (Mine) Wagonnet sur rails tiré par un cheval ou poussé par les herscheurs pour le transport (roulage) du minerai du fond de la mine jusqu'au puits d'extraction.
    • Alors, dès qu’il y avait une berline vide à remonter, le receveur donnait le signal, la herscheuse emballait sa berline pleine, dont le poids faisait monter l’autre, quand le freineur desserrait son frein. (Émile Zola, Germinal)

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]