charivari

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Voir aussi : Charivari

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Nom 1) (1316) De l’ancien français chalivali (« chahut, huée contre un mariage mal assorti ») ; (1370) charivari (id.) ; (XVIIe siècle) sens de « vacarme, boucan ». D’origine obscure :
  1. Peut-être[1] du latin caribaria, emprunté au grec ancien καρηβαρία, karêbaría (« lourdeur de tête, mal de tête »), mais on explique mal le passage du sens de « tête lourde » à celui de « vacarme » ;
  2. Un lien avec l’hébreu חבר, haver (« ami ») est avancé[1] avec le sens de « tapage fait par une amicale » mais insuffisamment fondé → voir brouhaha et tohu-bohu pour des mots sémantiquement proches issus de l’hébreu ;
  3. Le lien avec hourvari[2][3] attesté au XVIe siècle seulement et haro, harier fait difficulté[1].
(Nom 2) (1812) Emprunté durant les guerres napoléoniennes, à une langue d’Europe centrale, le tchèque šaryvary, le polonais szarawary ou le russe шаровары, sharovary (« pantalon large »), remontant, via le turc şalvar, au persan شلوار, šalvâr (« pantalon »). Voir sarouel et le latin sarabara.

Nom commun 1 [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
charivari charivaris
\ʃa.ʁi.va.ʁi\

charivari \ʃa.ʁi.va.ʁi\ masculin

  1. (Histoire) Bruit tumultueux de poêles, chaudrons, etc., accompagné de cris et de huées, que l’on faisait à la suite d’un mariage jugé mal assorti ou inconvenant, par exemple dans le cas de veufs ou des veuves âgées qui se remariaient.
    • Comme il avait suffisamment payé à boire aux jeunes gens, on ne lui avait point fait le charivari ainsi qu’il est coutume de faire aux vieux birbes qui prennent des femmes de beaucoup moins âgées qu’eux. — (Louis Pergaud, La Vengeance du père Jourgeot, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Mardi dernier, dans la soirée, devant une des plus belles maisons de la route Nationale, habitée par un veuf qui va se remarier, une trentaine de gamins, armés de vieux bidons, de vieilles tôles, faisaient, selon la coutume, un charivari assourdissant. — (Le Réveil catalan (Perpignan) du 16 juin 1907)
  2. (Par extension) Tout bruit par lequel des gens attroupés témoignent à quelqu’un leur désapprobation.
    • De même qu’on ne s’habille pas d’une manière extraordinaire pour aller dans la rue, à cause des gamins qui vous régaleraient d’un charivari, de même il ne faut pas laisser voir à tout venant les pensées extraordinaires qu’on a. — (Valery Larbaud, Fermina Márquez, 1911, réédition Le Livre de Poche, page 154)
    • Essoufflés, agrippés aux cordons du poêle comme à des filins, les croque-morts n’en revenaient pas :
      « Incroyable ! chuchota l’un dans l’oreille de son voisin. Des charivaris pour un mariage, ça se voit. Pour un enterrement, jamais. Qu’est-ce qu’elle leur avait donc fait, la vieille ?
      — (Hervé Bazin, Chapeau bas, Seuil, 1963, Livre de Poche, page 20)
    • Lors d’une halte à Saint-Hyacinthe, les patriotes de l’endroit les régalent d’un charivari. […] Millénaire, la coutume du charivari prend, lorsque la situation se corse, un tranchant résolument politique. Une troupe se charbonne le visage pour aller régaler des concitoyens d’un raffut dénonciateur agrémenté de chansons, de slogans et d’un tintamarre discordant au moyen d’instruments de fortune. Dans les cas extrêmes, des effigies grotesques sont rudoyées. — (Anne-Marie Sicotte, Histoire inédite des Patriotes, Fides, 2016, page 217)
  3. (Figuré) Toute sorte de criailleries ou de querelles.
    • Au début de cette même année, un énorme charivari avait accueilli la pièce d'un tout jeune auteur. Paris en bruissait encore et il n’était pas de jour sans qu'on en dît pis que pendre ou la portât aux nues : Hernani, d'un certain Hugo. — (Patrick Tudoret, Juliette, Éditions Tallandier, 2020)
    • Tous les ans, nous fêtons cet événement,
      Tous les ans, Paris est en chambardement.
      Les manants sont rois, les rois sont clowns et rient,
      Dans Paris, c’est Grand Charivari !
      — (Le Bossu de Notre-Dame)
    • Si triste et si étroit que fût leur logis, ils n’en sortaient jamais. Le temps que leur laissait le théâtre, ils le passaient chez eux à apprendre leurs rôles, et c’était, je vous le jure, un terrible charivari. — (Alphonse Daudet, Le petit Chose, 1868, réédition Le Livre de Poche, page 231)
  4. (Par extension) Musique bruyante et discordante.
    • Ce n’était pas un concert, c’était un charivari, un vrai charivari. Quel charivari !
    • Ce fut d’abord un long charivari de basses ronflant, de violons grinçant, de pistons trompettant, de flûtes et de flageolets qui piaulaient. — (Gustave Flaubert, Madame Bovary, Michel Lévy frères, Paris, 1857)
    • Aussitôt que nous les voyions arriver, ou simplement quand nous entendions leurs banjo, nous nous taisions respectueusement et nous nous en allions loin de là dans un quartier où nous espérions ne pas rencontrer une autre de leurs bandes ; ou bien nous attendions, en les regardant, qu’ils eussent fini leur charivari. — (Hector Malot, Sans famille, 1878)
    • Toute la tribu, dans une bonne intention, donnait un charivari à la lune pour l'éveiller car une éclipse l'avait cachée à tous les regards. J'ai su depuis que les Indiens se trompaient souvent en prenant ces immenses nuages noirs et immobiles, si fréquents sous l'équateur, pour des éclipses — (François-Auguste Biard, Deux années au Brésil, 1862)
  5. (Par extension) Désordre de couleurs et de formes.
    • Le charivari de son maquillage et de ses robes faisait mauvais effet. — (Kléber Haedens, L’été finit sous les tilleuls, Le Livre de Poche, 1966, page 35)

Synonymes[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Nom commun 2[modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
charivari charivaris
\ʃa.ʁi.va.ʁi\

charivari \ʃa.ʁi.va.ʁi\ masculin

  1. (Habillement) Pantalon de cavalier garni de cuir dans l'entrejambe et boutonné sur les côtés extérieurs, afin de pouvoir être enfilé facilement par dessus les bottes ou le pantalon ordinaire.
    • C’était un militaire, qu’à ses longues moustaches, à sa grande redingote verte, à son charivari à boutons blancs bombés, et à sa toque basque, je reconnus pour un officier de chasseurs à cheval. — (Jouy, L'Hermite de la Chaussée d'Antin, 1812)
    • Les palefreniers [des haras] porteront : […] pantalon, forme de charivari, en drap gris, avec une bande écarlate en dehors, et ouvert, par le bas, jusqu’au mollet. — (Arrêté du ministre de l’intérieur, 15 mars 1856)

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Forme de verbe [modifier le wikicode]

Voir la conjugaison du verbe charivarir
Participe Présent
Passé (masculin singulier)
charivari

charivari \ʃa.ʁi.va.ʁi\

  1. Participe passé masculin singulier de charivarir.

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]