consommer

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(Verbe 1) (Date à préciser) Du latin consumĕre (« prendre complètement, manger, absorber, détruire, perdre, affaiblir, user, miner, anéantir, employer, épuiser (un sujet) »), composé du préfixe con- et de sumere (« prendre avec soi, pour soi »), lui-même de suus (« soi ») et emere (« prendre ») dont le participe emptus est visible dans des mots français comme préemption, rédemption. Alors que sumere (avec un participe sumptus) nous a donné somptuaire, somptueux.
(Verbe 2) (Date à préciser) Du latin consummare.

Verbe [modifier]

consommer \kɔ̃.sɔ.me\ transitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Détruire et dénaturer par l’usage certains objets, comme vin, viande, bois, et toutes sortes de provisions.
    • Les insectes qui consomment du S. demissum, ou que l’on soumet au jeûne, n’arrivent pas à cette chitinisation et leurs élytres restent molles. (René Guy Busnel, Études physiologiques sur le Leptinotarsa decemlineata Say, Libr. E. Le François, Paris, 1939, p. 110)
    • (Absolument) On consomme beaucoup dans cette maison.
  2. Se dit, à peu près dans le même sens, en parlant d’une chose qui exige, pour sa préparation, pour son assaisonnement, pour son utilisation, une quantité assez considérable d’une autre chose.
    • Ces confitures consomment beaucoup de sucre.
    • Cette voiture consomme beaucoup d’essence.
  3. (Cuisine) Cuire complètement pour extraire les sucs, le gout afin d’obtenir un consommé.
    • Faire consommer de la viande.
  4. (Par extension) Boire ; manger ; dépenser.
    • Ils tiennent à nous germaniser en nous faisant consommer leurs produits. (Jean Heimveh, Question d’Alsace, 1889)
    • La cure de boisson est la base du traitement à Vals. L’eau y est consommée suivant les prescriptions médicales dans des buvettes élégantes et bien agencées. (Vals-Saint-Jean - la station de Vals-les-Bains et environs, éditée spécialement pour la Société Vals-Saint-Jean par G.-L. Arlaud, éditeur, Lyon (sans date ; vers 1930-1931), p. 16)
    • Le fait que 82% de la production totale des bananes et 98% des bananes plantain soient consommées dans les cent vingt pays producteurs, souvent à moins de 100 kilomètres du lieu de production, est un indicateur de l'importance majeure en matière de sécurité alimentaire. (Alistair Smith, La saga de la banane: vers des filières durables et équitables, Editions Charles Léopold Mayeur, 2010, p. 38)
    • Grand débat du futile dans le monde de chez moi : est-il "licite" de fêter le Nouvel An selon les critères religieux ? Selon les salafistes et les islamistes, non, bien sûr. Pas plus que pour les néonationalistes et les anticolonialistes (mais qui font le voyage en Occident en famille, y consomment, y vivent). (Kamel Daoud, La guerre des calendriers, Le Point, 12 janvier 2017)
  5. (Absolument) Se faire servir une consommation dans un bar ou un café.
    • Ils se sont attablés, mais ils n’ont rien consommé.
  6. (Absolument) (Spécialement) Prendre de la drogue.
    • Moi, je consomme une fois par jour, maximum. J’ai le contrôle. C’est facile, ici, d’avoir le contrôle, en tout cas pour moi. Mais si je prenais le métro pis que je retournais là-bas, je serais junkie certain… (Patrick Senécal, Aliss, Éditions Alire, Québec, 2000, p. 349)
  7. Achever, accomplir.
    • La Conspiration des Poudres consomma pour longtemps la ruine du catholicisme en Angleterre. Le papisme devint lié, dans les esprits, à de sombres images de complot contre la sûreté de l’État […] (André Maurois, Histoire d’Angleterre, Fayard, 1937, p. 392)
    • Ce bureau de poste évoquait pour lui l’attachante personnalité de sa fiancée, Miss Gertie Gridle, avec laquelle il devait de plus (et désirait) se marier dans un délai très proche afin de consommer avec elle l’acte quelque peu redoutable pour un garçon chaste, l’acte étrange dont les péripéties occultes amènent une jeune gonzesse de l’état virginal à l’état prégnant. (Raymond Queneau, On est toujours trop bon avec les femmes, chapitre XLV, Gallimard, Paris, 1971 (1947))
    • Consommer un mariage, un ouvrage, un sacrifice, un crime.
  8. (Droit) Se prévaloir de.
    • Consommer son droit, se dit quand le droit qu’on a en quelque chose a eu son effet.

Apparentés étymologiques[modifier]

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

Paronymes[modifier]

Références[modifier]