glamour

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Vers 1970)[1] Emprunt à l’anglais glamour (« éclat, beauté : charme, fascination, pouvoir magique »)[1][2][3][4].

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
glamour glamours
\ɡla.muʁ\
Le glamour d’Elizabeth Taylor

glamour \ɡla.muʁ\ masculin

  1. Charme envoûtant, séduction qu’une actrice de cinéma ou une jolie femme exerce par son attitude sensuelle et sa tenue vestimentaire suggestive. Charme donné à voir, séduction apprêtée et sage, représentée notamment dans le cinéma américain, où la décence le dispute à l’audace.
    • Par « glamour » on entend le charme et sans aucun doute en premier lieu le charme physique d'une jolie femme ; partant, le style « glamour » en photographie souligne, ou même idéalise, dans le portrait d'une femme, sa féminité, la fascination qui se dégage d'elle. — (P. F. Althaus, « Glamours Portraits », dans Camera, vol. 44, n° 11, Éditions C. J. Bucher, 1965, p. 32)
    • Seul Delon est érotisé par la mise en scène qui le présente comme plus attractif que la star féminine pourtant réputée pour son glamour. — (Gwenaëlle Le Gras, Le mythe Deneuve : Une star entre classicisme et modernité, Nouveau Monde Éditions, 2010)
    • Le radicalisme religieux irradie une sorte de glamour. Offrez une kalachnikov et un uniforme noir à un jeune sans le sou, sans emploi, et soudain vous conférez un pouvoir à celui qui se sent vulnérable et défavorisé. — (Salman Rushdie L'Express, 22 juillet 2015)
  2. (Rare) Créature polymorphe des contes gaéliques écossais.
    • Et si en France on disait « loup-garou », il pouvait en fait aussi bien prendre la forme d’un faucon, d’un mouton ou même d’un insecte que d’un loup.
      « Expliquait-on dans tes bouquins comment battre un glamour ? » demanda Beverly. Bill acquiesça, mais son expression ne fut pas rassurante.
      — (Stephen King, William Olivier Desmond, Ça, Albin Michel, 20 mai 2010)
  3. (Rare) Pouvoir magique des contes et ballades gaéliques écossaises.
    • Ce genre de fascination, dont il est souvent fait mention dans les ballades écossaises, y est appelé glamour, mot qui signifie un pouvoir magique au moyen duquel on trompe l’œil des spectateurs en leur faisant voir l’objet différent de ce qu'il est réellement… Il possédait la science et le pouvoir de glamour, au moyen desquels une dame peut paraître un chevalier ; qui peut donner aux toiles d’araignées d’un donjon l’apparence des plus riches tapisseries, faire qu’une hutte ressemble à un palais, et une coquille de noix à une galère dorée ; le glamour peut donner au jeune homme les traits d’un vieillard, et au vieillard ceux de l’adolescence : tout, dans cet art, n’est que délusion, et rien n’y est véritable. — (Le Comte de Résie, Histoire et traité des sciences occultes, Tome 2, Louis Vivès, Paris, 1857, page 469)
  4. (Désuet) État de rêverie qui serait propre aux Anglais.
    • Après une longue expérience et des séjours nombreux en Angleterre, je suis arrivé à une conception toute différente de cette nation, qui a donné au monde civilisé quelques-uns de ses plus grands poètes, parce que, précisément, sa principale caractéristique est, chez les hommes comme chez les femmes, une sorte d’insouciance rêveuse, une espèce d’état intermédiaire entre la terre et le ciel, entre ce que nos sens perçoivent et ce que notre imagination construit. Le romancier anglais Hilaire Belloc appelle cet état, d’un mot celte et difficilement traduisible, le glamour. — (Léon Daudet, Souvenirs des milieux littéraires, politiques, artistiques et médicaux/Vingt-neuf mois d’exil, Grasset, réédition Le Livre de Poche, page 541)
    • La reine Mab de Shakespeare et de Shelley, c’est-à-dire la fantaisie, à l’état constant, représente, symbolise, personnifie et l’humour et le glamour. — (Léon Daudet, Souvenirs des milieux littéraires, politiques, artistiques et médicaux/Vingt-neuf mois d’exil, Grasset, réédition Le Livre de Poche, page 542)

Notes[modifier le wikicode]

Ce terme est considéré comme un anglicisme et comme tel rejeté par l’OQLF, qui recommande l’utilisation d’équivalents tels sensualité, élégance, splendeur, éclat ou prestige[5].

Dérivés[modifier le wikicode]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Adjectif [modifier le wikicode]

Invariable
glamour
\ɡla.muʁ\

glamour \ɡla.muʁ\ invariable

  1. Qui a les caractéristiques du glamour, du charme enviable et séducteur des actrices élégantes.
    • N'importe quelle fille peut avoir l'air glamour, tout ce que vous avez à faire est de rester immobile et de prendre un air idiot.— (Hedy Lamarr interviewée par Richard Schickel dans son livre The Stars , Bonanza Books, New York, 1962)
    • Son activité professionnelle la conduisait à fréquenter la presse et les médias – plutôt dans les secteurs, à vrai dire peu glamour, de la chronique touristique et gastronomique. — (Michel Houellebecq, La carte et le territoire, 2010, J’ai lu, page 70)
    • — Vous n’allez pas sérieusement dormir ici ? C’est sinistre…
      — Ah ? Parce que jouer au pilleur de tombes avec trois momies et Quasimodo, ça te paraît plus glamour ?
      — (Maëster, Sœur Marie-Thérèse des Batignolles, La Guère Sainte, Drugstore, 2008, ISBN 978-2226175601)
    • Ben, c'était pas la peine de mentir, moi j'aime bien les histoires glamour, les trucs incroyables comme on voit parfois à la télé. — (Philippe Catteau, L'Enchaînement, Éditions du Cherche Midi, 2016, chap. 10)
    • Le chat persan complète ce portrait glamour et tendance, mais fait également ressortir des notions telles que la célébrité, la séduction ou le désir. — (Louis Toupin, Concevoir la conception: Un levier pour renouveler les pratiques professionnelles, Lille : TheBookEdition, 2012, p. 68)

Notes[modifier le wikicode]

Ce terme est un anglicisme rejeté par l’OQLF, qui recommande l’utilisation d’équivalents tels resplendissant, éblouissant, éclatant, prestigieux, chic ou somptueux[5].

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  1. a et b Le Grand Robert de la langue française, Le Robert, 2005-2008 (version de démonstration)
  2. Jean Dubois, Henri Mitterand, Albert Dauzat, Dictionnaire étymologique et historique du français, Larousse, page 442, 2011.
  3. Comte de Résie, Histoire et traité des sciences occultes, Tome 2, Louis Vivès, Paris, 1857, page 469.
  4. Académie Française. Glamour, charme et grammaire, Lire en ligne
  5. a et b Banque de dépannage linguistique, Lire en ligne

Anglais[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(1720)[1] Du scots glamour (« magie, enchantement, sort »)[1], lui-même une variante du scots gramarye de sens similaire[1]. Ce dernier vient de l’anglais grammar dans on sens moyen-âge (« apprentissage occulte »)[1]. Une autre hypothèse, portée par Jamieson, fait venir le scots du vieux norrois glja (« briller, scintiller »)[1] en le comparant avec le mot glám-sýni (« illusion «) décrit dans le Dictionnaire de vieil islandais de Zoëga[1].

Nom commun [modifier le wikicode]

glamour \Prononciation ?\

  1. Gloire, prestige.
  2. Charme, attraction sexuelle.
  3. Magie, charme magique, enchantement.

Variantes[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

  • Royaume-Uni (Sud de l'Angleterre) : écouter « glamour [Prononciation ?] »

Références[modifier le wikicode]

  1. a b c d e et f (en) Douglas Harper, Online Etymology Dictionary, 2001–2020 → consulter cet ouvrage