intervalle

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du latin intervallum.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
intervalle intervalles
\ɛ̃.tɛʁ.val\

intervalle \ɛ̃.tɛʁ.val\ masculin

  1. Distance d’un lieu à un autre.
    • L’évaluation de la netteté se fait ordinairement par le plus petit intervalle e mesuré entre deux points ou deux traits distincts de l’épreuve ; […]. — (Agenda Lumière 1930, Paris : Société Lumière & librairie Gauthier-Villars, page 120)
    • C'est comme pour appeauter un tétras, rien de plus simple. Tu tends une feuille de chiendent entre tes deux pouces et tu souffles dans l’intervalle. Tu vois arriver le coq, la crête droite, écarlate et le collet ébouriffé. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • La gaine isolante que constitue la stratification myélinique est interrompue à intervalles réguliers par des étranglements (nœuds de Ranvier) au niveau desquels l’axone est dénudé. — (E. Christian Laterre, Sémiologie des maladies nerveuses, De Boeck Supérieur, 2008, page 62)
  2. Période de temps qui sépare un fait d’un autre.
    • Bien que, par intervalles, de brèves et pâles soleillées courussent sur les chemins défoncés, sur les prairies semées de flaques miroitantes, on pressentait que l’accalmie serait de peu de durée, et que l’averse recommencerait avant la fin du jour. — (André Theuriet, La chanoinesse, part.3, chap.II, 1893)
    • Dans la monotonie douloureuse de sa pensée, elle écoutait le roulement des charrettes qui, à longs intervalles, passaient sur le quai. — (Anatole France, Le Lys rouge, 1894, réédition Le Livre de Poche, page 361)
    • Une petite pluie froide faisait furtivement briller la couverture d’un appentis et tinter sur le zinc, à de rares intervalles, de pesantes gouttes d’eau qui s’échappaient d’une chanlatte percée. — (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
    • Il y a tant d’années d’intervalle entre le règne de tel roi et le règne de tel autre.
    • Cette comète ne reparaît qu’à de longs intervalles.
    • Cette maladie le prend et le quitte par intervalles.
    • La lune se montrait par intervalles et disparaissait de nouveau.
    • Après un intervalle de silence, il répondit.
    • Cet homme n’est pas toujours dans sa folie, il a des intervalles lucides.
  3. (En particulier) (Musique) Distance qu’il y a d’une note à une autre, en allant de l’aigu au grave ou du grave à l’aigu.
    • Intervalle de tierce, de quarte, de quinte.
    • L’intervalle d’une octave.
    • Intervalle consonant.
    • Intervalle dissonant.
  4. (Généralement) écart entre deux valeurs d'une même grandeur, fourchette.
    • L’intervalle des notes de la classe.
    • L’intervalle de température.
  5. (Cartographie) Distance séparant deux éléments graphiques voisins[1].

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Traductions à trier[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  1. « Glossaire de cartographie », dans le Bulletin du Comité Français de Cartographie, mars-juin 1990, nos 123-124, Paris (2e édition), ouvrage placé sous licence CC BY-SA 4.0 et intégré au Wiktionnaire grâce à un don du Comité Français de Cartographie.