pastorale

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Féminin substantivé de pastoral.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
pastorale pastorales
\pas.tɔ.ʁal\

pastorale \pas.tɔ.ʁal\ féminin

  1. Poème dialogué dont les personnages sont des bergers et des bergères.
    • Composer, jouer une pastorale.
  2. Œuvres de peinture ou de musique.
    • Une pastorale de Boucher.
    • La pastorale de Franck.
  3. Pièce, chantée et parlée, jouée en Provence durant les fêtes de Noël qui retrace l’histoire de la nativité au travers du quotidien provençal.
  4. Pièce de théâtre chantée sur un thème historique ou religieux, interprétée par les habitants de villages souletins.
  5. (Religion) Branche pratique de la théologie, qui vise les relations entre les ministres du culte et les fidèles.
    • Si les églises issues de la Réforme luthérienne diffèrent considérablement de l'Eglise catholique, on n'en assista pas moins à une certaine « recatholisation » par rapport aux objectifs radicaux de 1517-1525, particulièrement sensible dans la pastorale. — (Jean Wirth, Luther: étude d'histoire religieuse, Introduction, 1981, page 7)
  6. Lettre pastorale.
    • Les oignons de l’Église, ça devait être, sans doute, pour le général, les sacristies sentant le moisi, les nonciatures, les pastorales d'ensemble, et tout notre bazar extérieur. — (Guy Gilbert, La Rue est mon église, Stock, 1980)

Synonymes[modifier le wikicode]

Poème dont les personnages sont des bergers (1)

Dérivés[modifier le wikicode]

Forme d’adjectif [modifier le wikicode]

pastorale \pas.tɔ.ʁal\

  1. Féminin singulier de pastoral.
    • Telle est l’extrême division de cette race professant toutes les religions, du chamanisme à l’islamisme, et de l’orthodoxie grecque au luthéranisme; nomade avec le lapon, pastorale avec le bachkir, sédentaire et agricole avec le cultivateur esthonien ou finlandais; ayant reçu le culte et parfois la langue des uns et des autres, partout dominée par des peuples d’origine étrangère, russifiée après avoir été en partie tatarisée, en sorte que tout s’est joint pour la réduire en fragments impuissants. — (Anatole Leroy-Beaulieu, L’Empire des Tsars et les Russes, 1988)

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

Italien[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du latin pastoralis (« de berger »), pour le nom, sous-entendant bacolo.

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
pastorale
\pa.stɔ.ˈra.le\
pastorali
\pa.stɔ.ˈra.li\

pastorale \pa.stɔ.ˈra.lɛ\

  1. (Christianisme) Pastoral, qui appartient aux pasteurs spirituels.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
pastorale
\pa.stɔ.ˈra.le\
pastorali
\pa.stɔ.ˈra.li\

pastorale \pa.stɔ.ˈra.lɛ\ féminin

  1. (Christianisme) Crosse.