poivre

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : poivré

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(Vers 1140) peivere ; (XIIIe siècle)[1] poivre.
Du latin pĭper, -ĕris, emprunté au grec ancien πέπερι, péperi, lui même du sanskrit पिप्पलि, pippali (« poivre long, Piper longum »). Les deux premiers termes durant l'Antiquité désignant une épice qui provenait d'un poivrier (Piper spp.) mais pas forcément de P. nigrum[2]. Durant le Moyen-Âge c'était surtout le poivre long qui était utilisé en Europe[3].

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
poivre poivres
\pwavʁ\
Quelques grains de poivre. (1)

poivre \pwavʁ\ masculin

  1. Épice obtenue à partir des baies de différentes espèces de poivriers, plantes de la famille des pipéracées.
    • Mettre du poivre dans une sauce.
    • C’est eux également qui importèrent le poivre, condiment devenu si rare, qu’on l’utilisa comme monnaie. — (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
    • Une barbe poivre et sel, une barbe grisonnante.
  2. (Argot) Poison.
    • Il a été butté, on lui a tranché un arpion, pour avoir donné le poivre à sa daronne. — (Ansiaume, Argot du bagne de Brest, 1821)
  3. (Argot) Eau-de-vie.
    • De la bière, deux poivres ou un saladier ? — (P. Mahalinds Rigaud, Dict. arg. mod., 1881)
    • Mine à poivre, cabaret de bas étage.
    • Et il proposait aux deux camarades d'aller au Petit bonhomme qui tousse, une mine à poivre de la barrière saint-Denis, où l'on buvait du chien tout pur. — (Émile Zola, L'Assommoir, 1877)
    1. Personne alcoolique, poivrot.
      • − Et alors ! Tous les grands peintres ça picolait. Tous des poivres. Van Gogh, Utrillo, la peinture à l'eau c'était pas leur fort. — (R. Fallet, Le Beaujolais nouveau est arrivé, 1975)

Dérivés[modifier]

Apparentés étymologiques[modifier]

Traductions[modifier]

Adjectif [modifier]

Singulier Pluriel
poivre poivres
\pwavʁ\

poivre \pwavʁ\ masculin et féminin identiques

  1. (Argot) Ivre, saoul.
    • Plus qu'il boira, dit Bob, plus qu'il s'ra bon. L'mec est déjà poivre aux trois quarts. — (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, Les Éditions de France, Paris, 1927)

Forme de verbe [modifier]

Conjugaison du verbe poivrer
Indicatif Présent je poivre
il/elle/on poivre
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que je poivre
qu’il/elle/on poivre
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
poivre

poivre \pwavʁ\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de poivrer.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de poivrer.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de poivrer.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de poivrer.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de poivrer.

Prononciation[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]

  1. « poivre », dans TLFi, Le Trésor de la langue française informatisé, 1971-1994 → consulter cet ouvrage
  2. Ernest Small, Top 100 Food Plantsar, p. 400
  3. Emmanuelle Grundmann et Muriel Hazan, Graine et Fruits, une histoire botanique poétique et gourmande, 2012, p.242