portemanteau

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Voir aussi : porte-manteau

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Date à préciser) → voir porter et manteau

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
portemanteau portemanteaux
\pɔʁt.mɑ̃.to\

portemanteau \pɔʁt.mɑ̃.to\ masculin

  1. Structure sur pied ou accrochée au mur garnie de patères auxquelles on suspend des manteaux et d’autres vêtements.
    • Et une main montra le lit sans draps, les portemanteaux nus de vêtements, la table déserte : la soigneuse dévastation des chambres inoccupées. — (Henri Barbusse, L’Enfer, Éditions Albin Michel, Paris, 1908)
    • La porte s'ouvrit sur un corridor qui sentait le linoléum, avec un portemanteau en bambou à droite, des plantes vertes, dans des cache-pot de faïence. — (Georges Simenon, Les Vacances de Maigret, Presses de la cité 1948, Place des éditeurs, 2012, chapitre 4)
  2. (Équitation) Étui cylindrique en drap que les cavaliers attachent à la selle et qui peut contenir un manteau et des effets de petit équipement.
    • Ils arrivaient l’hiver, à cheval, pistolets aux arçons, couteau de chasse au côté, et suivis d’un valet également à cheval, ayant en croupe un portemanteau de livrée. — (François-René de Chateaubriand, Mémoires d'outre-tombe, 1910 → lire en ligne)
  3. Sorte de valise.
    • Bibi ne portait pas seulement l’homme et l’enfant, il avait encore à l’arrière-train, presque sur la queue, un portemanteau étroit, assez élevé, une sorte de petite caisse en cuir où ballottaient pêle-mêle les outils de maître Jean et ses nippes de rechange. — (George Sand, L’Orgue du titan, in Contes d’une grand’mère (1873), Calmann-Lévy, 1906, page 147)
  4. (Désuet) Personne chargée de porter le manteau du roi ou de la reine.
  5. (Désuet) Sac contenant les vêtements d'une personne qui voyage.
    • Sitôt le paquebot amarré à quai, Michel vit descendre du pont des premières et s’engager sur la passerelle un homme âgé, de haute taille, un peu corpulent, tenant d’une main un portemanteau et de l’autre un plaid soigneusement roulé et serré d’une courroie, et qu’un parapluie dépassait des deux bouts. — (Marguerite Yourcenar, Archives du Nord, Gallimard, 1977, page 282)

Variantes orthographiques[modifier le wikicode]

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Traductions à trier[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]