présider

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Lat. præsidere, de præ, avant, et sedere, être assis (voir SEOIR).

Verbe [modifier le wikicode]

présider \pʁe.zi.de\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Occuper la première place dans une assemblée, avoir charge d’y maintenir l’ordre, d’y donner la parole, de recueillir les voix et de proclamer les décisions qu’elle rend.
    • Dans la même assemblée du 20 mars 1665, Sa Majesté fit connaître par son chancelier que sa volonté était que le sieur Colbert fût directeur pour elle et pour toute la cour et qu'il présidast toujours en ladite chambre de la direction générale; que le Prévost des marchands de Paris, comme chef de tout le commerce, assistast en ladite Chambre et y présidast en l'absence du sieur Colbert, […]. — (« Résultat de l'Assemblée tenue par les Syndics de la Compagnie des Indes Orientales, 20 mars 1665 », cité dans : Louis Pauliat, Louis XIV et la Compagnie des Indes orientales de 1664 : d'après des documents inédits tirés des archives coloniales du ministère de la marine et des colonies, Paris : C. Lévy, 1886,)
    • En ouvrant la séance, M. Hibon, président sortant, adresse ses remerciements pour le grand honneur, qui, dit-il, fut fait à un amateur de présider les travaux de la Société en 1936, puis il prie M. Allorge de lui succéder au fauteuil présidentiel. — (Bulletin de la Société botanique de France, tome 84, page 1, séance du 8 janvier 1937)
    • Claude Roy, donc, me fit remarquer qu'il n'était pas décent que je présidasse « Jeune-France » et proposa un nom connu, celui d'un « vrai poète » comme Patrice de La Tour du Pin, qui, de plus, étant prisonnier, fournissait un symbole d'une haute portée. — (Pierre Schaeffer, Les Antennes de Jéricho, Éditions Stock, 1978, chap. 11)
  2. Occuper la première place, la place d’honneur dans les réunions mondaines.
    • Parmi un concours de peuple considérable — estimé à 150 000 personnes — , la cérémonie serait présidée par S. Em. le cardinal Villeneuve, archevêque de Québec, légat de Sa Sainteté le pape Pie XII, entouré de nombreux évêques et archevêques : […]. — (Maurice Lelong, Célébration du fumier, Le Jas du Revest-Saint-Martin (Haute-Provence) : chez Robert Morel éditeur, 1966, p. 153)
    • Présider un dîner.
  3. (Intransitif) Avoir le soin, la direction ; veiller à.
    • C'est lui qui présidait aux accouchements difficiles et, quand un nègre avait eu le bras arraché par un crocodile, il avait réussi l'amputation. — (Georges Simenon, Le Blanc à lunettes, ch. II, Gallimard, 1937)
    • Il s'en fera donner un extrait qu'il portera au greffe de la police correctionnelle avant d'aller répondre à son assignation. Mon avis serait que vous l’accompagnassiez chez Antoine Vélon aujourd'hui et que vous présidassiez vous-même à cette opération. — (Bulletin de la Société Gorini: revue d'histoire, vol. 10, Bourg-en-Bresse : Imprimerie centrale, 1913, p. 63)
    • Pour bien faire, il faudrait que d'habiles architectes présidassent aux plus chétifs bâtiments. C'est une grande erreur de croire qu'il n'y ait que les colonnes et les pilastres, que les temples et les palais qui soient du ressort de l'architecture. — (Isabelle de Charrière, Trois femmes, L’Âge d’Homme, 1996, p. 13)
    • La raison préside à toute sa conduite. (Par extension)
  4. (Spécialement) (Intransitif) Protéger les activités humaines, en parlant des divinités de la mythologie.
    • Minerve présidait aux sciences, Cérès aux moissons.
    • Mars est le dieu qui préside aux combats.
    • Les muses ont présidé à la naissance d’Homère, de Virgile, etc.

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]