rivage

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(1100-1125) De rive avec le suffixe -age.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
rivage rivages
\ʁi.vaʒ\

rivage \ʁi.vaʒ\ masculin

  1. Partie de la terre qui borde la mer.
    • Le rivage n'était pas entièrement continu, le récif était frangé d'îles qui présentaient entre elles de minuscules passes. — (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • Le long du rivage.
    • Au rivage.
    • Sur le rivage de la mer.
    • De lointains rivages.
    • Les pirates infestaient autrefois ces rivages.
    • S’éloigner du rivage.
    • Quitter le rivage.
    • Regagner le rivage.
  2. Se dit aussi en parlant des fleuves, des rivières, des lacs.
    • Sur le rivage de la Seine.
    • Les rivages de la Loire.
    • Les rivages du Léman.
  3. (Poétique)
    • Le noir rivage, le sombre rivage, le rivage des morts : Les rivages des fleuves des enfers dans la Mythologie.
  4. (Par extension) (Figuré) Pays ; contrée.
    • La guerre en Chine est un jeu d’enfant comparé à la leur. Nous nous battons encore avec des mausers. La guerre de l’Occident, impersonnelle, automatique, n'a pas encore atteint ces rivages. — (Robert Payne, La Guerre de Chine, traduit de l'anglais par Henri Morisset, Librairie Stock, 1950, p. 181)

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

  • France : écouter « rivage »
  • France (Paris) : écouter « rivage »

Anagrammes[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]