serpillière

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Attesté au XIIe siècle pour désigner une toile grossière de laine. Origine incertaine, peut-être du latin populaire *sirpicularia (« tissu grossier de joncs »), dérivé de scirpus (« jonc »).

Nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
serpillière serpillières
\sɛʁ.pi.jɛʁ\

serpillière \sɛʁ.pi.jɛʁ\ féminin (orthographe traditionnelle)

  1. (Vieilli) Toile grossière et claire en fil d’étoupe dont on se sert pour emballer les marchandises, pour laver les carrelages, etc.
    • Au moment de mettre le cadavre dans la bière, l’infirmier enleva la serpillière de l’hôpital et demanda à un des amis du défunt qui se trouvait là de quoi payer le linceul. (Henry Murger, Scènes de la vie de bohème , 1848)
    • Sans doute que la serpillère est humide, car une fois l'opération de dépoussiérage terminée, l'homme la rhabille d'un chiffon blanc immaculé et achève le polissage de l'inox. (Metin Arditi, Dictionnaire amoureux de la Suisse, éd. Plon, 2017)
  2. (Vieilli) (Par extension) Tablier long fait le plus souvent de cette sorte de toile.
    • Il aperçut de loin, sur la route, le cabriolet de son patron, et à côté un homme en serpillière qui tenait le cheval. (Gustave Flaubert, Madame Bovary, 1867)
  3. (France) Torchon en toile grossière destiné au lavage des sols.

Variantes orthographiques[modifier]

Synonymes[modifier]

Dérivés[modifier]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier]

Traductions[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]