sidus

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Espéranto[modifier]

Forme de verbe [modifier]

sidus \si.dus\

  1. Conditionnel de sidi.

Latin[modifier]

Étymologie[modifier]

Le Dictionnaire étymologique latin [1] souligne : « sīdus diffère de stella ou astrum en ce qu'il marque une réunion de plusieurs étoiles. considero et desidero sont empruntés à la langue de l’astrologie. Une autre expression dérivée du même ordre d’idées est contemplari. »
Lewis & Short [2] rapprochent le mot du grec ancien σίδηρος, síderos (« fonte, fer ») et du latin sudo (« suer ») : il serait dans le même rapport grammatical avec sudor que honor avec honus, honeris ; pour la dérivation sémantique entre « chose mouillée, fondante brillante » → voir luo et lustrum.

Nom commun [modifier]

Cas Singulier Pluriel
Nominatif sidus sidera
Vocatif sidus sidera
Accusatif sidus sidera
Génitif sideris siderum
Datif siderī sideribus
Ablatif siderĕ sideribus

sīdus \siːdus\ neutre

  1. (Astronomie) Constellation, étoile, astre, signe céleste, planète. (Au pluriel) Les astres de la nuit, les astres, le ciel, la nuit.
    • ad sidera ferre.
      porter aux nues.
    • ad sidera ductus, ou ad sidera missus.
      qui s'élève jusqu'au ciel.
    • sidera errantia. (Cicéron)
      les planètes.
  2. Saison, temps, époque (de l'année), état atmosphérique, tempête.
    • quo sidere terram vertere… (Virgile. G. 1)
      à quelle époque de l'année il convient de labourer.
  3. Climat, contrée, pays.
  4. Influence (maligne) des astres, mauvaise étoile.
    • sidere percussa est subito tibi lingua, Martial
      une mauvaise étoile a, tout à coup, paralysé ta langue.
    • vivere duro sidere. (Prop.)
      vivre sous une mauvaise étoile.
    • nec dubitate tecto grave sidus et imbrem vitare meo. (Ovide)
      n’hésitez pas à vous abriter sous mon toit contre la mauvaise étoile et contre la pluie.
    • haud secus quam pestifero sidere icti pavebant. (Live)
      comme frappés de l'influence maligne d'un astre, ils étaient pris d'épouvante.

Dérivés[modifier]

Références[modifier]