totalitarisme

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(1937) Le mot est créé par les militants anti-fascistes dans les années 20 (mais n’est attesté que depuis 1937). Ce concept est ensuite retourné par Mussolini qui en fait le symbole de son régime et de la modernité.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
totalitarisme totalitarismes
\tɔ.ta.li.ta.ʁism\

totalitarisme \tɔ.ta.li.ta.ʁism\ masculin

  1. (Histoire) (Politique) Système politique dans lequel l’État a absorbé la société civile et où l’idéologie de l’État est transfigurée en dogme imposé aux intellectuels et aux universités.
    • C'est à cette époque que la philosophe Hannah Arendt a popularisé le terme « totalitarisme ». La différence entre la répression totalitaire et le genre de limites fixées par les tyrans militaires était que ces derniers ne se préoccupaient que des critiques de leur régime, tandis que les dirigeants totalitaires, comme les nazis et les communistes, cherchaient à mettre en place un mode de pensée qui pénétrait tous les domaines, notamment la philosophie, la littérature et l'éducation. Le totalitarisme était de la sorte plus dangereux que l'autoritarisme ordinaire puisqu'il affectait toutes les pensées et réprimait la créativité dans plusieurs domaines. George Orwell créa d'ailleurs l'outil ultime du totalitarisme en imaginant une langue inventée, la novlangue, dans laquelle les idées nuancées ou complexes ne pouvaient pas être exprimées, voire même pensées. — (Argument, vol. xxi, n° 1, automne-hiver 2018-2019, p. 8)
  2. (Par extension) Dogme imposé par une entité autre que l’État, ou par un ou plusieurs individus.
    • Cela semble indiquer que tu étais perméable à certaines critiques et que ton totalitarisme n’était pas sans failles. — (Pierre Fougeyrollas & François George, Un philosophe dans la Résistance, 2001)
    • Quant à la question de savoir si dans le développement d'une rationalité politique gésirait une forme de totalitarisme, Foucault répond à Maurice Agulhon point par point. — (Maria Bonnafous-Boucher, Le libéralisme dans la pensée de Michel Foucault: un libéralisme sans liberté, page 33, L'Harmattan, 2004)

Antonymes[modifier le wikicode]

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Hyponymes[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]