émeraude

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

De l’ancien français esmeragde puis esmeralde (XIIe s.), emprunté via le latin smaragdus au grec ancien σμάραγδος smáragdos, μάραγδος máragdos.

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
émeraude émeraudes
/em.ʁod/
ou /ɛm.ʁod/
Émeraude

émeraude /em.ʁod/ ou /ɛm.ʁod/ féminin

  1. (Minéralogie) Minéral du groupe des silicates, subgroupe des cyclosilicates, variété de béryl, dont la couleur verte provient de traces de chrome, de vanadium et parfois de fer. L’émeraude est une des pierres précieuses.
    • Afin d’en finir avec cette orfèvrerie symbolique, disons encore que […] la sarde évoque les Séraphins, la topaze les Chérubins, le jaspe les Trônes, la chrysolithe les Dominations, le saphir les Vertus, l’onyx les Puissances, le béryl les Principautés, le rubis les Archanges et l’émeraude les Anges. (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, Plon-Nourrit, 1915)
    • Elle […] riait des plaisanteries qu’un ivrogne adressait à une très vieille et très innocente prostituée dont la décrépitude s’adornait de perles, d’opales, de brillants, de saphirs, d’émeraudes et de rubis faux. (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, 1927)

Composés[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Adjectif[modifier | modifier le wikitexte]

émeraude /em.ʁod/ ou /ɛm.ʁod/ invariable

  1. De la couleur de l’émeraude, vert intense légèrement bleuté. #01D758
    • Je suivais à environ une encablure le récif de corail sous-marin bordant l’atoll dont la présence m’était indiquée par la teinte vert émeraude de l’eau. (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil, tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]