défaillir

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

(Siècle à préciser) Composé de dé- et faillir.

Verbe[modifier | modifier le wikitexte]

défaillir /de.fa.jiʁ/ intransitif 3e groupe (conjugaison) Note : il n’est plus guère usité qu’au pluriel du présent de l’indicatif, à l’imparfait, aux passés, à l’infinitif, et au participe présent.

  1. Perdre momentanément ses forces physiques ou morales, s’évanouir.
    • J’avais comme une barre à l’estomac, et dans le cerveau quelque chose qui me brûlait. Je fus près de défaillir. (Octave Mirbeau, La tête coupée,)
    • Zaheira se sentit défaillir. Elle s'appuya à un meuble, et baissa les yeux pour ne rien laisser deviner de son trouble. (Out-el-Kouloub, Zaheira, dans "Trois contes de l'Amour et de la Mort", 1940)
  2. S’affaiblir, diminuer.
    • Ses forces défaillent tous les jours, commencent à défaillir. — Il se sent défaillir de jour en jour.
    • La seconde qui suivit fut pour Capestang l'effroyable seconde d'épouvante où le cœur défaille. (Michel Zévaco, Le Capitan, 1906)
  3. (Vieilli) Faire défaut, manquer.
    • À qui le désir manque aucun bien ne défaut. (Jean Rotrou, Saint-Genest, XVIIe siècle)

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]