dictateur

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Du latin dictator tiré de dictare (« dicter ») itératif du verbe dicere (« dire »).

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin dictateur
/dik.ta.tœʁ/
dictateurs
/dik.ta.tœʁ/
Féminin dictatrice
/dik.ta.tʁis/
dictatrices
/dik.ta.tʁis/

dictateur /dik.ta.tœʁ/ masculin

  1. (Antiquité) Magistrat unique et souverain qu’on nommait extraordinairement à Rome, du temps de la République, en certaines circonstances critiques, et seulement pour un certain temps.
    • Malheureuse famille, qui ne s’apercevait pas que le siècle s’avançait comme le dictateur romain précédé de ses faisceaux de commandement !!! (Anonyme, Revue littéraire, 1830, Revue des Deux Mondes, 1830, tome 1)
    • Par une dérogation à la coutume établie, Jules César fut fait dictateur perpétuel.
  2. (Par extension) (Politique) Tout chef investi, temporairement ou à perpétuité, d’une autorité souveraine et absolue et de tous les pouvoirs politiques.
    • Il fut un temps de plomb, pas si lointain, où un dictateur hongrois avait donné un nom à une pratique politique restée célèbre dans l'histoire du communisme, la tactique du salami : semaine après semaine; le stalinien Mátyás Rákosi s'en prenait aux libertés démocratiques nées de l'après-guerre comme on découpe un vulgaire saucisson, tranche après tranche, jusqu'à régner sans partage. (Vincent Giret, Salami, dans Libération (journal), n° 9532, p.3, 4 janvier 2012)
  3. (Figuré) (Péjoratif) Celui qui aime à exercer un pouvoir, une autorité sans partage.
    • Laurier n’était pas seulement, et à la fois, un dictateur par tempérament, un riche propriétaire foncier et un puissant industriel (…), mais c’était aussi un personnage populaire, fort habile à cultiver l’art de la popularité. (H.G. Wells, La Guerre dans les Airs, 1908 - Traduit par Henry-D. Davray & B. Kozakiewicz, page 390, Mercure de France, 1921)

Quasi-synonymes[modifier | modifier le wikicode]

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]

Tout ou partie de cet article est extrait du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition, 1932-1935 (dictateur), mais l’article a pu être modifié depuis.