envelopper

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Avec le préfixe en-, de l’ancien français veloper.

Verbe[modifier | modifier le wikitexte]

envelopper transitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Entourer de tous côtés quelque chose avec du papier, une étoffe, un linge, etc., qui couvre, qui environne de tous côtés.
    • Un brouillard fumeux, ressemblant à celui de l’été indien, enveloppait toutes choses et ajoutait naturellement à mon incertitude. (Edgar Poe, Le cottage Landor, dans Histoires grotesques et sérieuses, traduction de Charles Baudelaire)
    • Enfin, ayant réussi à se mettre sur son séant, le malheureux frotta sa joue contusionnée et rajusta le pansement qui lui enveloppait encore la tête. (H.G. Wells, La Guerre dans les Airs, 1908 - Traduit par Henry-D. Davray & B. Kozakiewicz, page 240, Mercure de France, 1921)
    • D'épais bancs de brume dévalaient en cascade des hauteurs de l'île et nous enveloppèrent bientôt; mais le calme était complet, […]. (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • (Par extension) (Militaire) - Ceux-ci, après avoir fait feu, avaient été enveloppés et massacrés avant d’avoir eu le temps de recharger leurs armes. (Dillon, Voyage dans la mer du sud, Revue des Deux Mondes, 1830, tome 1)
    • Au milieu des livres, j'ai découvert ce livre d'images. Il était enveloppé de cellophane et entouré d'une ficelle dorée. (André Dhôtel, Le Pays où l'on n'arrive jamais, 1955)
    • Mon Dieu, en quel martyre vous m'avez condamnée à vivre, enveloppée de duplicités, environnée d'embûches, cernée de chausses-trapes. (Jean Rogissart, Hurtebise aux Griottes, 1954)
  2. (Figuré) Voiler ; recouvrir ; cacher.
    • […] le ciel était à peine éclairci et la même vapeur sombre enveloppait tout et effaçait les contours des objets. (Ivan Tourgueniev, L'Exécution de Troppmann, avril 1870, traduction française de Isaac Pavlovsky, publiée dans ses Souvenirs sur Tourguéneff, Savine, 1887)
    • Au milieu de l’insondable obscurité, dont s’enveloppe le Kara-Koum, j’éprouve l’impression que donne l’immensité nocturne de la mer autour d’un navire. (Jules Verne, Claudius Bombarnac, Hetzel, 1892, chap.7)
  3. (Figuré) Cacher ; déguiser ; brouiller.
    • Les poètes ont enveloppé de fables la vérité, ont enveloppé la vérité du voile de la fable.
    • Il enveloppe à dessein sa pensée.
  4. (Figuré) Comprendre ; inclure.
    • Un monde est une enveloppe du ciel, qui enveloppe astres, terre et tout ce qui apparaît, qui s’est scindée de l’illimité, et qui se termine par une limite ou rare ou dense, dont la dissipation bouleversera tout ce qu’elle contient ; […]. (Épicure, Lettre à Pythoclès, traduction anonyme.)

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]