foudroyer

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

(1170) Composé de foudre et du suffixe verbal -oyer.

Verbe[modifier | modifier le wikicode]

foudroyer /fu.dʁwa.je/ transitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Frapper de la foudre.
    • Les sabbats ont alors la forme grandiose et terrible de la Messe noire, de l’office à l’envers, où Jésus est défié, prié de foudroyer, s’il peut. (Jules Michelet, La Sorcière, Hetzel - E. Dentu, 1862, p. 143)
  2. (Par analogie) Détruire à l’aide de canons, de bombes, etc.
    • Foudroyer une ville.
    • Le feu de la place foudroyait les assiégeants.
  3. (Figuré) Se dit pour terrasser, interdire, confondre et pour son résultat.
    • Il eut un mouvement furieux pour s'élancer sur Giselle. Mais il s'arrêta, foudroyé par le regard de Marie de Médicis qui lui disait : "Monsieur le maréchal, vous voudrez bien m'apporter un rapport sur la conspiration et nous tiendrons conseil." (Michel Zévaco, Le Capitan, 1906)
    • Foudroyer la rébellion.
    • Cet orateur a foudroyé ses adversaires.
    • Foudroyer les erreurs, les vices, etc. : Les combattre avec véhémence, les stigmatiser avec éloquence.
    • Cet argument le foudroya.
    • De l’apprendre de cette façon m’a proprement foudroyé.

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]