humide

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Du latin humidus.

Adjectif[modifier | modifier le wikicode]

humide masculin et féminin identiques

  1. Qui tient de la nature de l’eau. Il ne s’emploie guère qu’en poésie.
    • L’humide élément, L’eau.
    • Les humides plaines, l’humide empire, La mer.
    • Substantivement,
    • L’humide est opposé au sec.
  2. (Plus courant) Qui est chargé de quelque substance ou vapeur aqueuse.
    • La nuit n'était pas brouillardeuse, mais terne, humide sans pluie, froide sans frimas, une vraie nuit française de janvier. (Ivan Tourgueniev, L'Exécution de Troppmann, avril 1870, traduction française de Isaac Pavlovsky, publiée dans ses Souvenirs sur Tourguéneff, Savine, 1887)
    • La terre, d'après l'estime, ne devait pas être éloignée; elle restait complétement cachée par une brume basse et humide. (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • Chaque période interglaciaire amène un adoucissement du climat, qui prend le type froid et sec ou bien doux et humide. (Henri Gaussen, Géographie des Plantes, Armand Colin, 1933, p.58)
    • La terre est encore tout humide.
    • Un linge humide.
    • Un lieu humide.
    • Une chambre humide.
    • Avoir les mains humides.
    • Avoir les yeux humides de larmes.
    • La température, le temps est humide.
    • Un air humide.
    • Ce climat, ce pays est froid et humide.
    • L’hiver a été fort humide.
    • Dans les temps humides.
    • Après la saison humide.

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]