miche

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi Voir aussi : miché

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Du latin mica (« miette », « parcelle ») → voir mie.

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
miche miches
/miʃ/
Deux miches de pain.

miche féminin

  1. Pain d’une grosseur moyenne, pesant une livre ou plus.
    • Nous avons encore pas mal de pain de seigle à manger, et la miche quotidienne est dure à pétrir. (Henry Murger, Scènes de la vie de bohème , 1848)
    • Pendant qu’elle disposait les bols et qu’elle tirait de la huche la bonne miche de pain bis, mon compagnon lui demanda : […]. (Octave Mirbeau, Le Père Nicolas, dans Lettres de ma chaumière, 1885)
  2. (Populaire) (Généralement au pluriel) Fesse ou sein.
    • Elle a de magnifiques miches, elle a de belles fesses.
    • On a eu chaud aux miches, on a eu chaud aux fesses, on l’a échappé belle.
    • Gare à tes/vos miches, gare à tes/vos fesses.

Synonymes[modifier | modifier le wikicode]

Fesse ou sein : → voir fesse et sein

Expressions[modifier | modifier le wikicode]

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikicode]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier | modifier le wikicode]

Aide sur le thésaurus miche figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : pain.

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]

Ancien français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Du latin mica (« miette »).

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

miche /Prononciation ?/ féminin

  1. Miette.
  2. Miette, objet de peu de valeur.

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikicode]

Dérivés dans d’autres langues[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]

  • Frédéric Godefroy, Dictionnaire de l’ancienne langue française et de tous ses dialectes du ixe au xve siècle, édition de Paris, 1881-1902, F. Vieweg (miche)