ressortir

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

(Verbe 1) (Date à préciser) De sortir, avec le préfixe re-.
(Verbe 2) (Date à préciser) De ressort.

Verbe 1[modifier | modifier le wikitexte]

ressortir /ʁə.sɔʁ.tiʁ/ transitif direct ou intransitif 3e groupe (conjugaison)

  1. Sortir de nouveau.
    • Il est sorti ce matin et il est ressorti deux heures après.
    • Il a ressorti ses vieilles affaires.
  2. Sortir après être entré.
    • Une jeune fille a été frappée d’un coup de baïonnette à la mâchoire gauche et l’arme est ressortie par la pommette droite. (Rodolphe Archibald Reiss, Comment les Austro-Hongrois ont fait la guerre en Serbie, 1915)
    • […], il entra dans le bois, d’où il ressortit un peu après, écorçant avec son couteau une trique de grosseur assez respectable. (H. G. Wells, La Guerre dans les Airs, 1908 - Traduit par Henry-D. Davray & B. Kozakiewicz, page 381, Mercure de France, 1921)
  3. (Figuré) Apparaître en opposition frappante, saillante.
    • Les élégantes composaient les rosés de leur teint à l’aide d’un vermillon habilement nuancé ; le kohl d’Égypte servait à faire ressortir l’éclat des yeux, […]. (Émile Jonveaux, Curiosités de la toilette - La recherche de la beauté, dans « Musée des familles : lectures du soir »‎ - p. 323, 1867)
    • Les ombres font ressortir les lumières. – De légers défauts semblent faire valoir davantage d’heureuses qualités.
  4. Résulter, se dégager, apparaître comme conséquence.
    • Il ressort de là que…
Note[modifier | modifier le wikitexte]

Le verbe ressortir se conjugue avec l’auxiliaire être pour former les temps composés de la voix active quand il est employé intransitivement. Il se conjugue de façon normale, avec l’auxiliaire avoir, quand il est accompagné d’un complément d’objet.

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Verbe 2[modifier | modifier le wikitexte]

ressortir /ʁə.sɔʁ.tiʁ/ transitif indirect 2e groupe (conjugaison)

  1. (Droit) Être du ressort de quelque chose.
    • L’affaire ressortit à la cour d’assises.
  2. Concerner, se rapporter à.
    • Son aptitude ressortissait à la perception extrasensorielle.

Note : Ce verbe est très souvent mal conjugué ou mal construit, souvent simultanément :

  • Il n’en va pas de même des conventions qui ressortent à la qualité d’actionnaires et qu’on appelle « conventions d’actionnaires », tout au moins dans le système juridique anglo-canadien-québécois. (Marc Giguère, Le droit de la PME : notions fondamentales, Presses Université Laval, 1993, p. 132)
    au lieu de « Il n’en va pas de même des conventions qui ressortissent à la qualité d’actionnaires ».
  • la mathématique, qui a pour objet les formes inabstraites et stables, ressortit de l’intellect et de l’imagination (Edmond Vansteenberghe, Le cardinal Nicolas de Cues (1401 - 1464) ; l’action – la pensée, Slatkine, 1974, p. 350)
    au lieu de « la mathématique ressortit à l’intellect ».
  • Qu’un dessinateur dessine Mahomet à tête de chien, s’il en a envie, cela ressort de la liberté d’expression. (Daniel Schneidermann, 09h15 le neuf-quinze, « Copenhague : désolé, je ne suis pas très 11 janvier », le 16/02/2015)
    au lieu de « cela ressortit à la liberté d’expression ».

Références[modifier | modifier le wikitexte]