tricher

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Du latin tricare.

Verbe[modifier | modifier le wikitexte]

Tricher à un examen. (1)

tricher /tʁi.ʃe/ intransitif ou, très rarement, transitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Tromper au jeu par de petites manœuvres frauduleuses.
    • Prenez garde, il triche.
    • On l’a surpris à tricher.
  2. (Figuré) Tromper en quelque chose que ce soit, mais principalement en de petites choses et par des voies petites et basses.
    • Cet homme-là ne joue pas franchement, il triche.
  3. (Arts) Rendre moins sensible par un artifice un défaut de symétrie, de régularité.
  4. (Transitif) (Vieilli) Tromper au jeu.
    • Il m'a triché. (Exemple de Littré.)
  5. (Transitif) (Rare) Enfreindre par tricherie.
    • Les soldats contractent la haine du galon, le dégoût du service, l'esprit de lutte ; ils font tout au monde pour tricher le règlement sans être pris en faute. (Louis Noir, Le roi des chemins, dernier épisode : Le trou de l'Enfer, chapitre XXVIII ; A. Degorce-Cadot éditeur, coll. Les dix centimes illustrés, Paris, 1881, page 71.)
    • Désirez-vous connaître par le menu, et à l'aide de noms plus ou moins propres, les moyens de tricher la loi, d'éluder les mesures du gouvernement, de se moquer d'un préfet pavé de bonnes intentions ? (Armand de Pontmartin, Nouveaux samedis, chapitre XVIII ; Michel Lévy frères éditeurs, Paris, 1873, page 306.)
    • On dit que certains employés auraient payé afin d’obtenir des diplômes et des certificats, et la tradition de tricher le système s’est insinuée dans les bureaux des sociétés et dans les classes de formation. (Laurence J. Brahm, La Chine après l’OMC, 2003)

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]