trinquer

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

(fin XIV) « boire ». (fin XVII) Sens actuel. (1876) Sens figuré. Emprunté à l’allemand trinken (« boire ») [1].

Verbe[modifier | modifier le wikicode]

trinquer /tʁɛ̃.ke/ intransitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Boire en choquant, cognant les verres en signe de joie, pour marquer son amitié ou pour faire un vœu.
    • Les verres étant emplis l’on trinqua et l’on but, puis il y eut entre les deux hommes un assez long silence lourd de gêne, […]. (Louis Pergaud, Joséphine est enceinte, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Marcoul ne peut s’abstenir de trinquer avec son sauveur. Il n’aime pourtant guère cet alcool lourd et râpeux, si dur au palais. (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
  2. (Figuré) (Familier) Subir un dommage, un désagrément.
    • Quand les parents boivent, les enfants trinquent. (slogan)

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]