assimiler

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

du latin assimilare, de similis : semblable

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Verbe [modifier]

assimiler \a.si.mi.le\ transitif 1er groupe (conjugaison) (pronominal : s’assimiler)

  1. Rendre semblable.
    • Ces penchants honteux assimilent l’homme à la brute.
  2. Présenter comme semblables deux ou plusieurs personnes, ou deux ou plusieurs choses.
    • Remarquons d’entrée de jeu qu'il faut méconnaître le père de la théorie de la relativité pour imaginer qu'il ait pu assimiler l'astrologie à une « science ». — (Denis Hamel, Albert Einstein, astrologue ? Vous voulez rire ? La fin d’un canular, dans Le Québec sceptique, n°57, p.31, été 2005)
    • Le détenu pour délit politique ne saurait être assimilé à un vil criminel.
    • Pensez-vous que j’ose m’assimiler à ce grand homme ?
  3. Absorber les aliments lors de la digestion.
  4. Incorporer du savoir, des connaissances dans l’esprit.
    • Nous nous attachons à diffuser des sommes de connaissances que les élèves les moins préparés ne pourront de toute façon assimilier après des heures de cours hebdomadaires. — (Richard Gaudet, Être patron aujourd’hui en France, 2005)
    • Or, elles ne disposaient ni l’une ni l’autre d’équipes de R&D dans le domaine, capables d’assimiler les informations produites et de les exploiter […]. — (Caroline Mothe, Comment réussir une alliance en recherche et développement, 1997)
  5. Incorporer quelqu'un, une minorité à un groupe social, lui faire prendre les caractères de celui-ci
  6. (Pronominal) Devenir semblable.
    • Mais leurs enfants, nés en France, ne se sont pas pour rien assimilés à nous. La grande similitude qu'ils ont premièrement avec nous se manifeste par l'adoption de nos mœurs malthusiennes. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : Le problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
  7. (Pronominal) (Physiologie) Exercer sa faculté d’assimilation, en parlant des corps vivants.
    • Les corps vivants croissent et s’entretiennent en s’assimilant des substances étrangères, en les assimilant à leur propre substance.
    • Les particules matérielles qui s’assimilent à la propre substance d’un animal, d’un végétal.

Traductions[modifier]

Traductions à trier[modifier]

Prononciation[modifier]

Références[modifier]