astéroïde

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Nom commun 1) (1815)[1][2] Attesté chez Luigi Chiaverini[3]. Emprunté à l’anglais asteroid[1][2], qui a été proposé par William Herschel en (1802)[1][2].
(Nom commun 2) (1752)[1][2] Attesté dans la 5e édition du Dictionnaire de Trévoux[1][2]. Emprunt savant du grec ancien ἀστεροειδής, asteroeidês (« semblable à une étoile »)[1][2].
(Nom commun 3) (1751)[1][2] Attesté dans l’Encyclopédie ou Dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers[2]. Emprunt savant du grec ancien ἀστεροειδής, asteroeidês (« semblable à une étoile »)[1][2].
(Adjectif) (1820)[1] Emprunt savant du grec ancien ἀστεροειδής, asteroeidês (« semblable à une étoile »)[1].

Nom commun 1 [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
astéroïde astéroïdes
\as.te.ʁɔ.id\
L’astéroïde 951 Gaspra

astéroïde \as.te.ʁɔ.id\ masculin

  1. (Astronomie) Objet céleste dont la taille varie de quelques mètres à plusieurs centaines de kilomètres de diamètre, qui tourne autour du Soleil ou fait partie d’un autre système stellaire.
    • Au siècle suivant, les astronomes ont observé une nouvelle classe d'objets célestes qu'ils ont qualifiés d'« astéroïdes », et non de « planétoïdes », en dépit du fait qu'ils orbitaient autour du Soleil comme les planètes. Les premiers astéroïdes ont reçu le nom de Ceres, Pallas, Juno et Vesta. Comme des milliers d'autres, ils circulent entre les orbites de Mars et de Jupiter dans ce que l'on a conséquemment appelé la Ceinture d’astéroïdes. — (Barry Williams (traduit par Claude Lafleur), L'astrologie confrontée aux progrès de l'astronomie, dans Le Québec sceptique, n°24, p.41, décembre 1992)
    • La ceinture de Kuiper est une région peuplée de milliers d’astéroïdes et de comètes de plus de 100 kilomètres de large.
  2. (Astronomie) (Par extension) météorite.
    • Les mouvements apparents des étoiles filantes sont quelquefois directs, quelquefois rétrogrades, c’est-à-dire qu’au lieu de paraître provenir du Lion, les étoiles filantes semblent quelquefois être dirigées vers cette constellation. M. Valz a appelé avec raison l’attention sur cette particularité du phénomène qu’on ne peut expliquer qu’en admettant que le mouvement direct absolu des anneaux d’astéroïdes qui entourent au loin le Soleil est tantôt un peu plus lent, tantôt un peu plus rapide que celui de la Terre. — (François Arago, Astronomie populaire (Arago), GIDE et J. BAUDRY, 1857, pages 320)
    • Barbicane avait saisi la main de ses deux compagnons, et tous trois regardaient à travers leurs paupières à demi fermées cet astéroïde chauffé à blanc. Si la pensée n’était pas détruite en eux, si leur cerveau fonctionnait encore au milieu de son épouvante, ils devaient se croire perdus ! — (Jules Verne, Autour de la Lune, Jules Hetzel et Cie, 1872, pages 124)
  3. (Astronomie) Petit corps céleste.
    • Le Juste restait droit sur ses hanches solides :
      Un rayon lui dorait l’épaule ; des sueurs
      Me prirent : « Tu veux voir rutiler les bolides ?
      Et, debout, écouter bourdonner les flueurs
      D’astres lactés, et les essaims d’astéroïdes ?
      — (Arthur Rimbaud, L’Homme juste, Mercure de France (impr. Aulard), s.d. (1958), pages 91)
  4. (Médecine) (Par extension) (Désuet) Petite tache blanche et opaque, en forme d’étoile, qui se montre sur la cornée transparente.
  5. (Par extension) Objet en forme d’étoile.
    • Les anges n’empruntent à la forme humaine que la tête ; le corps est remplacé par des ailes en plus ou moins grand nombre. On dirait des flammes nageant dans l’azur du ciel, et c’est au milieu de ces astéroïdes qu’apparaît, sur fond d’or, l’image du Christ, immense et dominant toute l’église. — (Dominique Papety, Revue des Deux Mondes T.18 1847, page 777)

Synonymes[modifier le wikicode]

Objet céleste
Météorite
Tache sur la cornée

Dérivés[modifier le wikicode]

Objet céleste

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

→ voir aster et -oïde

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

  • Aide sur le thésaurus astéroïde figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : astronomie.

Hyponymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Nom commun 2[modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
astéroïde astéroïdes
\as.te.ʁɔ.id\
Plusieurs astéroïdes d’espèces différentes.

astéroïde \as.te.ʁɔ.id\ masculin

  1. (Zoologie) Variante de astéride.

Traductions[modifier le wikicode]

Nom commun 3[modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
astéroïde astéroïdes
\as.te.ʁɔ.id\
Une Asterale, anciennement nommée astéroïde.

astéroïde \as.te.ʁɔ.id\ masculin

  1. (Botanique) (Désuet) Plante à fleurs radiées, vraisemblablement une Asterale.

Synonymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
astéroïde astéroïdes
\as.te.ʁɔ.id\

astéroïde \as.te.ʁɔ.id\ masculin et féminin identiques

  1. (Biologie) (Vieilli) Qualifie un organisme en forme d’étoile.

Synonymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

  • \as.te.ʁɔ.id\
    • France (Île-de-France) : écouter « astéroïde [as.te.ʁɔ.id] »
    • France (Saint-Étienne) : écouter « astéroïde »
    • France (Paris) : écouter « astéroïde »
Alain Lerond indique que le o est atone, entre le \ɔ\ et le \o\[4].

Anagrammes[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

Références détaillées[modifier le wikicode]

  1. a b c d e f g h i et j Le Grand Robert de la langue française, Le Robert, 2005-2008 (version de démonstration)
  2. a b c d e f g h et i Walther von Wartburg, Französisches Etymologisches Wörterbuch. Eine darstellung des galloromanischen sprachschatzes, Bonn, 1928
  3. Luigi Chiaverini, Essai d'analyse comparative sur les principaux caractères organiques et physiologiques de l'intelligence et de l'instinct, Gabon, Paris, 1815, page 22
  4. Alain Lerond, Dictionnaire de la prononciation, Larousse, page 55, 1980

Bibliographie[modifier le wikicode]