boucler

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(XIVe siècle)[1] Dénominal de boucle[2].

Verbe [modifier le wikicode]

boucler \bu.kle\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se boucler)

  1. Attacher, serrer avec une boucle.
    • Les deux travailleurs essuyèrent leurs visages trempés, réendossèrent leurs tuniques, bouclèrent leurs ceinturons, […]. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 357 de l’édition de 1921)
  2. Mettre une boucle au nez d'un bovin, d'un porcin, etc.
    • Boucler un taureau, bœuf ou vache, signifie l'application à demeure d'une boucle ou anneau en fer traversant la partie inférieure de la cloison nasale, près du mufle. — (M. Baillet, « Mémoire sur le bouclement du nez des animaux de l'espèce bovine », dans les Annales de la Société d'agriculture de la Rochelle, n° 26 - 1861, La Rochelle : Typograhie de G. Mareschal, 1862, p. 36)
    • On boucle le porc pour l’empêcher de fouiller la terre et de nuire par conséquent aux semences ou aux plantations ; on boucle les taureaux pour les rendre plus maniables et les conduire sans danger lorsque l’âge et le service les ont rendus moins accommodants. — (Eugène Gayot, « Bouclement », dans l’Encyclopédie pratique de l'agriculteur, sous la direction de L. Moll, tome 4 (Biberon-Charrue), Paris : chez Firmin Didot frères, fils & Cie, 1871, p. 224)
  3. Mettre en forme de boucles des cheveux.
    • Boucler des cheveux.
    • Boucler une perruque.
    • Elle est, tous les soirs, une heure à se friser, à se boucler.
  4. (Familier) Terminer.
    • Je n’ai pas pu supporter la pensée que toute ma vie était bouclée par serment, parce que j’entendais respecter le serment. — (Armand Salacrou, Une Femme libre, acte III, 1934)
    • Le budget est colossal pour un film de cul : 10 millions d’Euros ! Un truc inimaginable. On s'est mis à cinq maisons de prod’ pour arriver à boucler les crédits, quelques télés nous ont suivi aussi, par je ne sais quel miracle... — (Thibaut Amant, Sexworkers, Éditions Le Manuscrit, 2003, page 58)
    • Il sait toutefois d'expérience que ce type de quête testimoniale - […] – exige un temps et une patience infinis ; impossible de la boucler en trois coups de cuillère à pot comme dans les téléfilms où les poulets élucident un double meurtre en une heure et demie montre en main, pause-café comprise. — (Michel Embareck, Trois cartouches pour la Saint-Innocent, Éditions L'Archipel, 2021)
  5. (Familier) Fermer.
    • Je vérifiai mon révolver et bouclai mes cantines avec la quasi-certitude que le surlendemain nous servirions de pâture aux corbeaux du Saïs. — (Frédéric Weisgerber, Au seuil du Maroc Moderne, Institut des Hautes Études Marocaines, Rabat : Les éditions de la porte, 1947, page 280)
    • On commence à chanter « Et glou et glou » en frappant nos paumes sur le plateau de table en formica, ce qui ennuie les autres clients. Personne ne nous dit de la boucler, pourtant – même pas la dame avec la coupe au bol qui n'arrête pas de nous mater. — (Cat Clarke, Revanche, traduit de l'anglais par Alexandra Maillard, éditions Robert Laffont, 2013, chapitre 32)
  6. (Par extension) Bloquer de façon à empêcher quiconque d’entrer ou de sortir.
    • Deux heures après le début de l’intervention, le périmètre de la ZAD était bouclé par les forces de l’ordre et, selon plusieurs militants, plus personne n’était présent sur le site. — (Le Monde avec AFP, Opération d’évacuation d’une ZAD près de Strasbourg, Le Monde. Mis en ligne le 10 septembre 2018)
  7. (Familier) Enfermer.
    • Les gens « bouclés » pendant la semaine se mettent à l’air, les autres au contraire, fatigués d’être dehors, restent chez eux. Ces gens du dimanche rendent la rue inhabituelle et plus étrangère. — (Léon Frapié, La maternelle, Librairie Universelle, 1908)
    • Avec des pèlerins comme ça pour mettre leur grain de sel partout, je vais me faire rire si j’ai pas bouclé quelqu'un en deux coups de cuiller à pot, grommela le poulet. — (Ange Bastiani , Le coup du Père Noël, Presses de la Cité, 1962, chap. 4)
  8. (Intransitif) Prendre la forme de boucles pour les cheveux.
    • Ses cheveux bouclent naturellement.
  9. (Intransitif) (Architecture, Maçonnerie) Exhiber le type de désordre latéral qui se produit petit à petit sur un mur et conduit ce dernier à se bomber sur son élévation à cause du bouclement.
  10. (Pronominal) (Familier) Se fermer.
    • Le cycle se boucle.

Synonymes[modifier le wikicode]

Bomber à cause du bouclement

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]