choke

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Voir aussi : choké

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Emprunté à l’anglais choke.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
choke chokes
\tʃɔk\

choke \tʃɔk\ masculin

  1. (Canada) (Anglicisme) (Mécanique) Étrangleur.
  2. (Belgique) (Picardie) (Québec) (Mécanique) Starter sur une automobile.
    • Y'a quelque chose qui fonctionne pas. Ça, c'est quoi ? que je lui demande en lui pointant un truc noir avec la mention CHOKE. – Ça, c'est le CHOKE. – Je l'ai mis à ON. – Je sais lire. Ça fait quoi ? – Ça sert lorsqu'il fait froid que le monsieur a dit. — (Daniel Brouillette, Le retour de la banane masquée, éditions Les malins, Montréal, 2016)
  3. (Chasse) Embout fixé à l'extrémité du canon d'un fusil, destiné à réduire le diamètre de ce canon et à améliorer ainsi le groupement des plombs.
    • Les deux chasseurs s'approchèrent du journal : il était criblé de trous, comme une passoire.
      L'oncle Jules l'examina longuement, et parut satisfait.
      « Ils sont bien groupés. J'ai tiré le canon choke. À trente mètres, c'est parfait. »
      — (Marcel Pagnol, La gloire de mon père, 1957, collection Le Livre de Poche, page 247)
    • Le choke. Il correspond à un léger rétrécissement situé à l'extrémité du canon, vers la gueule. C'est l'importance de ce rétrécissement qui détermine la qualité du choke, encore appelé rétreint. — (René Paloc, L'encyclopédie de la chasse, éditions Artémis, 2004)
    • Ce fusil demande toutefois un entretien soigneux, il est plus encombrant qu’un superposé ou un juxtaposé, et son tube ne propose à un instant donné qu’un seul choke et un seul numéro de plombs. — (David Gaillardon, ‎Antoine Berton, La Chasse pour les Nuls, 2013)

Variantes orthographiques[modifier le wikicode]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

Forme de verbe [modifier le wikicode]

Voir la conjugaison du verbe choker
Indicatif Présent je choke
il/elle/on choke
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que je choke
qu’il/elle/on choke
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
choke

choke \Prononciation ?\

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif de choker.
  2. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif de choker.
  3. Première personne du singulier du présent du subjonctif de choker.
  4. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de choker.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de choker.

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Anglais[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Nom commun 1) (Verbe 1) (Verbe 2) (Date à préciser) Du moyen anglais chocken ou cheken du vieil anglais ċēocian, vieil anglais āċēocian.
(Nom commun 2) (Date à préciser) Dérivation régressive de artichoke.

Nom commun 1 [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
choke
\t͡ʃəʊk\
ou \t͡ʃoʊk\
chokes
\t͡ʃəʊks\
ou \t͡ʃoʊks\
A choke with two 20 mH windings and rated to handle 2 amperes. (2).

choke

  1. (Automobile, Mécanique) Starter, enrichisseur.
    • He pulled out the choke in order to let the petrol in before starting his car.
      La traduction en français de l’exemple manque. (Ajouter)
  2. (Armement) Rétrécissement de l’extrémité du canon
  3. (Électronique) Bobine d’arrêt ; inductance utilisée pour bloquer les courants haute fréquence.

Variantes[modifier le wikicode]

Synonymes[modifier le wikicode]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

Starter :

Verbe 1 [modifier le wikicode]

Temps Forme
Infinitif to choke
\t͡ʃəʊk\ ou \t͡ʃoʊk\
Présent simple,
3e pers. sing.
chokes
\t͡ʃəʊks\ ou \t͡ʃoʊks\
Prétérit choked
\t͡ʃəʊkt\ ou \t͡ʃoʊkt\
Participe passé choked
\t͡ʃəʊkt\ ou \t͡ʃoʊkt\
Participe présent choking
\t͡ʃəʊk.ɪŋ\ ou \t͡ʃoʊk.ɪŋ\
voir conjugaison anglaise

choke intransitif

  1. S’étouffer, s’étrangler.
    • The collar of this shirt is too tight; it’s choking me.
      Le col de cette chemise est trop serré, ça m’étouffe.
    • Use the Heimlich maneuver. He’s choking on his food!
      Faites la manœuvre de Heimlch, il s’étouffe avec sa nourriture !
  2. Avoir la sensation d’étouffer sous l’effet de la passion ou d’une forte émotion.
    • Grobstock began to choke with chagrin. — (Israel Zangwill, The King of Schnorrers, New York, Macmillan, Chapitre 2, 1894, page 48.)
      La traduction en français de l’exemple manque. (Ajouter)
    • Tajirika felt himself choking with anger. How dare those hussies interfere with his business? — (Ngũgĩ wa Thiong'o, Wizard of the Crow, New York: Knopf Doubleday, Book 3, 2007, page 435.)
      La traduction en français de l’exemple manque. (Ajouter)
  3. Obtenir un mauvais résultat à une étape cruciale d’une compétition.
    • He has a lot of talent, but he tends to choke under pressure.
      La traduction en français de l’exemple manque. (Ajouter)

Variantes[modifier le wikicode]

Verbe 2[modifier le wikicode]

Temps Forme
Infinitif to choke
\t͡ʃəʊk\ ou \t͡ʃoʊk\
Présent simple,
3e pers. sing.
chokes
\t͡ʃəʊks\ ou \t͡ʃoʊks\
Prétérit choked
\t͡ʃəʊkt\ ou \t͡ʃoʊkt\
Participe passé choked
\t͡ʃəʊkt\ ou \t͡ʃoʊkt\
Participe présent choking
\t͡ʃəʊk.ɪŋ\ ou \t͡ʃoʊk.ɪŋ\
voir conjugaison anglaise

choke transitif

  1. Étrangler, étouffer (empêcher de respirer).
    • The man became insane; he stood over me, choking me with one fist and beating me in the face with the other […] — (Willa Cather, My Ántonia, chapitre 15, 1918, Boston, Houghton Mifflin, pages 282 à 283.)
      La traduction en français de l’exemple manque. (Ajouter)
    • The murderer choked her to death.
      Le meurtrier l’a étranglée jusqu’à la mort.
    • And my remembrance of them both, choking me, I broke down […] and laid my face in my hands upon the table. — (Charles Dickens, David Copperfield, chapitre 13, 1773.)
      La traduction en français de l’exemple manque. (Ajouter)
  2. Boucher, obstruer . Définition manquante ou à compléter. (Ajouter)
    • The waterfall is now a trickle, and the pool is choked with algae and drowned leaves and broken-off branches. — (Tan Twan Eng, en, Chapter 13, New York, Weinstein Books, 2012, page 168)
      La traduction en français de l’exemple manque. (Ajouter)
    • There have been predictions that within a few years all roads within a 17-mile radius of the Airport will be choked. — (London Airport rail link, Modern Raylways, 1962, page 222.)
      La traduction en français de l’exemple manque. (Ajouter)
    • This was a Passage, so rugged, so uneven, and choaked with so many Thorns and Briars, that it was a melancholy Spectacle to behold the Pains and Difficulties which both Sexes suffered who walked through it. — (Joseph Addison, The Tatler; No 120, 14 janvier 1709, in The lucubrations of Isaac Bickerstaff Esq., Volume 3, London, 1712, 1709, page 31.)
      La traduction en français de l’exemple manque. (Ajouter)
  3. Bloquer ou contrôler la la croissance, le progression, tuer (une plante en la privant de nutriment), Éteindre, étouffer un feu (en le privant d’oxygène).
    • I have cut maize stalks or green plants with which he means to choke the flames. — (Nuruddin Farah, Secrets, chapitre 3, Penguin, 1998, page 67.)
      La traduction en français de l’exemple manque. (Ajouter)
    • Now ’tis the spring, and weeds are shallow-rooted;
      Suffer them now, and they’ll o’ergrow the garden
      And choke the herbs for want of husbandry.
      — (William Shakespeare, Henry IV, Part 2, Act III, Scene I, 1590.)
      La traduction en français de l’exemple manque. (Ajouter)
  4. Donner à quelqu’un l’impression d’étouffer sous l’effet de la passion ou d’une forte émotion.
    • […] I am very sensible how much the Gentlemen of Wit and Pleasure are apt to murmur, and be choqued at the Sight of so many daggled-tail Parsons, who happen to fall in their Way, and offend their Eyes […] — (Jonathan Swift, An Argument Against Abolishing Christianity dans The Works of J.S., Dublin: George Faulkner, volume 1, 1712, page 104.)
      La traduction en français de l’exemple manque. (Ajouter)
    • I shall run distracted. My rage choaks me. — (Oliver Goldsmith, She Stoops to Conquer, London, F. Newbery, acte IV, 1773, page 80.)
      La traduction en français de l’exemple manque. (Ajouter)
  5. Utiliser le starter (d’un véhicule) pour régler le mélange air/carburant du moteur.
  6. Parler, dire quelque chose avec la voix étouffée, la gorge serrée (par exemple par l’émotion).
    • There is the padre!’ Kim choked as bare-headed Father Victor sailed down upon them from the veranda. — (Rudyard Kipling, Kim, chapitre 6, 1901.)
      La traduction en français de l’exemple manque. (Ajouter)
    • The bastards!” he choked. “I hope they are all caught and hanged! — (Rihinton Mistry, A Fine Balance, Epilogue, London, Faber and Faber, page 583.)
      La traduction en français de l’exemple manque. (Ajouter)

Variantes[modifier le wikicode]

Synonymes[modifier le wikicode]

Nom commun 2[modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
choke
\t͡ʃəʊk\
ou \t͡ʃoʊk\
chokes
\t͡ʃəʊks\
ou \t͡ʃoʊks\
Cooked artichoke heart.jpg

choke

  1. (Botanique) Jeunes inflorescences à la surface du cœur d’un artichaut. Définition manquante ou à compléter. (Ajouter)
    • Once all the leaves are gone, a hairy little island will remain in the middle of the artichoke. This is the “choke.” A gentleman uses his knife and fork to slice it away, uncovering the delicious artichoke “heart” underneath. — (John Bridges; Bryan Curtis, A Gentleman at the Table , Thomas Nelson (publisher), ISBN 978-1-4185-3037-2, page 60.)
      La traduction en français de l’exemple manque. (Ajouter)

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

Néerlandais[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun [modifier le wikicode]

Pluriel
chokes

choke \Prononciation ?\ masculin

  1. (Automobile) Starter, enrichisseur, étrangleur.

Notes[modifier le wikicode]

  • Le néerlandais starter correspond au français démarreur.

Taux de reconnaissance[modifier le wikicode]

En 2013, ce mot était reconnu par[1] :
  • 65,2 % des Flamands,
  • 78,3 % des Néerlandais.

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  1. Marc Brysbaert, Emmanuel Keuleers, Paweł Mandera et Michael Stevens, Woordenkennis van Nederlanders en Vlamingen anno 2013: Resultaten van het Groot Nationaal Onderzoek Taal, Université de Gand, 15 décembre 2013, 1266 p. → [lire en ligne]