fraîcheur

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : fraicheur

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

→ voir fraîche et -eur

Nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
fraîcheur fraîcheurs
\fʁɛ.ʃœʁ\

fraîcheur \fʁɛ.ʃœʁ\ féminin (orthographe traditionnelle)

  1. Froid doux et modéré.
    • […] ; je descendis à la lueur des flambeaux dans cette habitation de gnomes, enfoncée sous terre d'environ quatre vingt pieds ; mais l’humidité, la fraîcheur et la fumée des torches abrégèrent ma promenade. (E.-F. Lantier, Voyages d'Antéor en Grèce et en Asie, Paris : chez Belin & chez Bernard, 2e édition revue, an VI, tome 1er, p.V (avant-propos))
    • […], mais ce lui était plaisir que de ne point manquer la sortie de l’étable fumante, dans la prime fraîcheur du matin. (Alphonse de Châteaubriant, Monsieur des Lourdines, chap.1, 1910)
    • La fraîcheur de l’eau, d’une boisson, etc.
  2. (Marine) (Par analogie) Vent très faible qui suit ou qui précède le calme.
    • Il vient un peu de fraîcheur.
    • La brise est finie, il n’y a plus qu’une légère fraîcheur.
  3. Froidure ; froid.
    • La fraîcheur du soir est perfide dans cette saison.
    • Il fait quelquefois des fraîcheurs qui nuisent à la vigne.
  4. (Par extension) (Familier) Douleur musculaire causée par un froid humide.
    • Gagner, avoir une fraîcheur.
    • Cela cause des fraîcheurs.
    • Ce n’est point un rhumatisme, ce n’est qu’une fraîcheur.
  5. (Figuré) Lustre ; brillant ; éclat agréable des fleurs, du teint, des couleurs, etc.
    • C’était à cette époque une femme de cinquante-deux à cinquante-trois ans à peu près, qui conservait, grâce à son embonpoint plein de fraîcheur, les traits de sa première beauté. (Alexandre Dumas, La Reine Margot, 1845, vol. I, ch. VI)
    • Parfois, on rencontre une fille dont le teint noisette et les yeux de baies sauvages sont séduisants, mais leurs traits sont rarement beaux, et elles enlaidissent vite, dès que la première fraîcheur de la jeunesse est passée... (Henri Kerst, La Femme dans la société anglaise: étude et témoignages littéraires, Masson et Cie, 1971, p.128)
    • La fraîcheur du coloris, dans un tableau.
    • Ces peintures ont conservé toute leur fraîcheur.
  6. (En particulier) absence d'altération, conservation du premier état d'une chose.
    • La fraîcheur d’un costume.
    • L’ameublement a conservé toute sa fraîcheur.
    • La fraîcheur d’une viande.
  7. (Figuré) Caractère de grâce naturelle dans les conceptions de l’esprit.
    • La fraîcheur des pensées, de l’imagination, du style.

Variantes orthographiques[modifier]

Prononciation[modifier]

Traductions[modifier]

Références[modifier]