doux

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : Doux

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin dulcis. (1080) dulz.

Adjectif [modifier]

Singulier Pluriel
Masculin doux
\du\
Féminin douce
\dus\
douces
\dus\

doux \du\

  1. Agréable au toucher.
    • Cette laine est vraiment très douce.
  2. D’une saveur peu prononcée, ni acide, ni amer, ni piquante. Se dit aussi d’une saveur crémeuse et à la texture soyeuse.
    • Puisque vous êtes sensible, je vous conseille cette sauce plus douce.
  3. Agréable à entendre, ni heurté, ni fort.
    • Que cet air de Caccini est doux !
    • Il parle d'une voix plus douce que la première neige et a ce regard tendre et profond des êtres d'exception. — (Anaïs Barbeau-Lavalette, La femme qui fuit, éditions Marchand de feuilles, Montréal, 2015, p. 356)
  4. Pour une eau, à teneur faible en minéraux, en particulier le sel.
    • Cette espèce vit aussi bien dans l’eau douce que dans l’océan.
  5. Sucré, en évoquant une nourriture, ou une boisson.
    • Ce vin est doux et très fruité.
  6. Apportant du réconfort, du bien-être.
    • Je te souhaite une douce nuit.
  7. Qui n’a rien de fatigant.
    • Sur des routes aux doux reliefs, vous prendrez la direction de Champlay, Neuilly et Laduz, où vous pourrez visiter un intéressant musée des Arts et Traditions populaires. — (Balades à vélo en Bourgogne 2009 Petit Futé, p.234)
  8. Qualifie une consonne sonore, qui n’est pas sourde.
    • Il parlait couramment anglais, mais avec un fort accent tudesque, qu’on remarquait spécialement dans la prononciation des lettres v et b ; il adoucissait ses th jusqu’à faire entendre le son dz très doux […] — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, p. 153 de l’éd. de 1921)
    • « g » est une consonne douce.
  9. (Figuré) D’un caractère affable et conciliant.
    • Un peuple doux et hospitalier.
  10. (Figuré) Peu pénible, peu difficile à supporter, à endurer, à observer, qui n’est pas imposé ou infligé avec trop de rigueur.
    • C’est une peine trop douce pour ce criminel.
  11. Qui est de température tiède.
    • Chaque période interglaciaire amène un adoucissement du climat, qui prend le type froid et sec ou bien doux et humide. — (Henri Gaussen, Géographie des plantes, Armand Colin, 1933, p. 58)
  12. (Métallurgie) Qui se plie aisément sans se casser.
    • Le fer le plus doux est le plus propre à faire de l’acier.

Synonymes[modifier]

Agréable au toucher (1) :
Saveur peu prononcée (2) :
Agréable à entendre (3) :
Sucré (5) :
Apportant du réconfort (6) :
Qui n’a rien de fatigant (7) :
Consonne sonore (8) :

Antonymes[modifier]

Agréable au toucher (1) :
Saveur peu prononcée, texture soyeuse (2) :
Agréable à entendre (3) :
Eau à teneur faible en minéraux (4) :
Sucré (5) :
  • sec (boisson)
Apportant du réconfort (6) :
Qui n’a rien de fatigant (7) :
Consonne sonore (8) :
Affable (9):

Dérivés[modifier]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier]

  • Aide sur le thésaurus doux figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : vin.

Traductions[modifier]

Traductions à trier[modifier]

Nom commun [modifier]

Invariable
doux
\du\

doux \du\ masculin

  1. Caractère de ce qui est doux.
    • Aujourd’hui, le cuisinier passe du doux à l’amer.

Traductions[modifier]

Adverbe [modifier]

Invariable
doux
\du\

doux \du\ invariable

  1. Doucement. Ne s’utilise guère que dans les locutions « filer doux » et « tout doux ».
    • Il fut contraint de filer doux.

Traductions[modifier]

Dérivés[modifier]

Prononciation[modifier]

  • France  : écouter « doux [du] »

Homophones[modifier]

Références[modifier]