héroïque

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(1361) Du latin heroicus (« héroïque, épique »), lui-même du grec ancien ἥρως, hêrôs, « demi-dieu, héros ».

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
héroïque héroïques
\e.ʁɔ.ik\

héroïque \e.ʁɔ.ik\ masculin et féminin identiques

  1. Qui appartient à un héros ou à une héroïne.
    • Jamais je n’admirai rien de si héroïque, et David, quand il eut tué Goliath, ne dut pas avoir l’air plus enivré de triomphe. — (Octave Mirbeau, Contes cruels : Mon oncle)
    • Les hommes qu’Elfy avait trouvés tremblants dans la salle de l’auberge déployèrent un courage héroïque, aussitôt qu’ils eurent appris par Elfy où en étaient les choses […] — (Comtesse de Ségur, L’Auberge de l’Ange Gardien, 1888)
    • Loin du danger, il ne rêve qu’exploits héroïques, entreprises surhumaines et gigantesques ; mais, quand vient le péril, son imagination trop vive lui représente la douleur des blessures, le visage camard de la mort, et le cœur lui manque […] — (Théophile Gautier, Le Capitaine Fracasse, vol. 1, Charpentier, 1871, p. 270)
  2. Qualifie les personnes qui montrent de l’héroïsme.
    • Une femme héroïque. - Âme héroïque.
  3. Qualifie une poésie noble et élevée.
    • En 1606, il fut admis en présence de Henri IV pour lui lire des fragments d’un poème héroïque qu’il composait à sa louange. Le monarque, qui aimait l’encens, l’encouragea à mener son épopée à bonne fin. — (Eugène et Émile Haag , La France protestante, ou, vies des protestants français qui se sont fait un nom dans l’histoire, vol. 8, Joël Cherbuliez, Paris & Genève, 1858, p. 10)
  4. Qualifie les tempsvivaient les anciens héros et dont l’histoire est mêlée de fables.
  5. (Par extension) (Médecine) Très puissant, très efficace en parlant des propriétés de certains médicaments.
    • Le docteur Léo, de Varsovie, avait aussi recommandé cette préparation dans le choléra de Pologne, et il passait même à ses yeux pour un remède héroïque et presque spécifique. — (Du sous-nitrate de bismuth dans le traitement des diarrhées rebelles., dans Encyclographie des sciences médicales, vol. 6 à 8, 1833, p. 171)
    • Malgré cette alerte, il guérit et le morticole pontifia, proclamant à qui voulait l’entendre qu’il avait découvert le remède héroïque contre la fièvre typhoïde. — (Léon Jouhaud, Souvenirs de la grande guerre, 1919 (Presses universitaires de Limoges, 2005), p. 70)
  6. Qualifie une forme de poème épique.
    • Platon, le divin Platon, n'était en verve que lorsqu'il était en pointe de vin. Ennius ne travaillait jamais à son poème héroïque, que Bacchus ne l'eût réconforté, et Alcée n'écrivait ses tragédies que lorsqu'il était ivre. — (C. de Méry, Histoire générale des proverbes, adages, sentences, apophtegmes, vol. 3, Paris : chez Delongchamps, 1829, p. 165)
  7. Qualifie les vers alexandrins ou de douze syllabes.
  8. (Figuré) Qualifie une ressource extrême employée dans les cas désespérés.

Antonymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]