insulte

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Voir aussi : insulté

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du latin insultus (« action d’assaillir, assaut, attaque »).

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
insulte insultes
\ɛ̃.sylt\

insulte \ɛ̃.sylt\ féminin

  1. Outrage, de fait ou de parole, avec dessein prémédité d’offenser.
    • Pris d’un zèle soudain, il redéposa son fardeau dans la camionnette, bondit à son volant, et dégagea le véhicule avec une telle brusquerie, qu’un conducteur, trop serré, freina brutalement, et l’agonit d’insultes. — (Serge Montigny, Meurtres pour dames, Librairie des Champs-Élysées, 1978, chapitre VIII)
    • Une insulte faite au baylon (…) est punie d'une amende de dix écus, et même de la prison, à la diligence du viguier ; le délinquant ne sortait de prison que sur l'intervention du syndic. — (Archives israélites de France‎, T.4, 1843, p.685)
    • Mais nous ne verrons rien dans une pareille phrase qu'un mélange de mépris, d'insulte, de suffisance bourgeoise. — (Paul Nizan, Les chiens de garde, 1932)
    • En dépit des vives critiques de l'extrême gauche antireligieuse, des inquiétudes des radicaux gallicans et des insultes de Clemenceau traitant Jaurès de « socialo-papalin » et de « laïque en peau de lapin », l'article 4 amendé est adopté le 26 avril par 482 voix contre 52. Jean-Paul Scot, Jaurès et le réformisme révolutionnaire, éd. du Seuil, 2014
  2. (Par extension) Paroles ou propos destinés habituellement à cet usage.
    • […] mais lorsque la petite pièce décoincée avait échappé à sa main tremblotante, en manque d'alcool, il s'était répandu dans un flot d’insultes schleues que seul Jean-Marie, l’ouvrier alsacien, avait compris. — (Julie Cuvillier-Courtot, « Portraits de famille », dans La femme cardinale, Ciboure : Éditions La Cheminante, 2015)
    • Du point de vue linguistique, l'injure et l'insulte (son synonyme un peu plus faible) sont des mots considérés comme offensants et dénigrants à une époque donnée et selon des codes sociaux considérés comme majoritaires au sein d'une population. Si l'on a connu maraud, jean-foutre, pleutre, on pourrait envisager que, dans vingt ans, conducteur de VUS soit devenu une insulte. — (Argument, XXIV, 1, automne-hiver 2021-2022, p. 88)

Synonymes[modifier le wikicode]

Hyponymes[modifier le wikicode]

→ voir Catégorie:Insultes

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

  • Le thésaurus insulte en français Lien vers le thésaurus

Traductions[modifier le wikicode]

Forme de verbe [modifier le wikicode]

Voir la conjugaison du verbe insulter
Indicatif Présent j’insulte
il/elle/on insulte
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que j’insulte
qu’il/elle/on insulte
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
insulte

insulte \ɛ̃.sylt\

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif de insulter.
  2. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif de insulter.
    • Club de coinche montpellierain, créé en 2010 : on annonce, on coinche (on décoinche parfois), on surcoinche, on chute, on rigole, on s'insulte, on fait connaissance,... — (site fr-fr.facebook.com)
  3. Première personne du singulier du présent du subjonctif de insulter.
  4. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de insulter.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de insulter.

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

Portugais[modifier le wikicode]

Forme de verbe [modifier le wikicode]

Voir la conjugaison du verbe insultar
Subjonctif Présent que eu insulte
que você/ele/ela insulte
Imparfait
Futur
Impératif Présent
(3e personne du singulier)
insulte

insulte \Prononciation ?\

  1. Première personne du singulier du présent du subjonctif de insultar.
  2. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de insultar.
  3. Troisième personne du singulier de l’impératif de insultar.