noyer

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

(Nom commun) (Vers 1150) noier ; du latin nucalis (« de noix ») devenu *nucarius, de nux (« noix »).
(Verbe) (1100) neier ; du latin necare (« tuer ») qui a pris le sens spécialisé de « tuer par immersion ». Le sens de « recouvrir d’eau » apparaît en 1500 ; celui de « faire absorber dans un ensemble vaste ou confus » au XVIIe siècle. La forme pronominal apparaît en 1774.

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
noyer noyers
\nwa.je\
Feuillage et fruit du noyer
Le noyer commun, fruits (noix).

noyer \nwa.je\ masculin

  1. (Botanique) Grand arbre à feuilles caduques alternes imparipennées, aux petites fleurs femelles verdâtres réunies par deux à quatre et donnant des noix (drupes indéhiscentes) (Juglans L.).
    • Planter des noyers.
    • Une allée de noyers.
    • Battre un noyer pour en faire tomber les noix.
    • Bois, racine de noyer.
    • Une commode en bois de noyer.
  2. (Par extension) Le bois du noyer.
    • Une table de noyer, un lit de noyer ou en noyer.

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Hyperonymes[modifier | modifier le wikicode]

Hyponymes[modifier | modifier le wikicode]

Verbe[modifier | modifier le wikicode]

noyer \nwa.je\ transitif 1er groupe (conjugaison) (pronominal : se noyer)

  1. Asphyxier par immersion.
    • J’avais l'impression de me noyer et une angoisse terrible, celle de la mort elle-même m’étreignit. (Henri Alleg, La Question, 1957)
    • Noyer un homme, un chien.
    • Il le jeta dans l’eau et le noya.
    • Il s’est noyé dans la rivière.
    • Les mouches se noient dans le lait.
  2. Inonder, recouvrir d’eau.
    • Les pluies ont noyé la campagne.
    • Le déluge noya toute la Terre.
    • Les écluses qu’on lâcha noyèrent deux lieues de pays.
    • Des yeux noyés de larmes, des yeux pleins de larmes
  3. Faire disparaître dans la masse.
    • Des hommes mûrs pleuraient à la vue du drapeau étoilé soutenu par tout le corps de ballet noyé sous les clartés des projecteurs. (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, p. 213 de l’éd. de 1921)
    • Noyer un clou : Enfoncer la tête d’un clou dans la masse du bois.
  4. Faire absorber et disparaître dans un ensemble vaste ou confus.
    • Noyer les couleurs, les détails, les contours.
  5. (Pronominal) Se suicider en se jetant à l’eau.
    • Dans un accès de désespoir, il alla se noyer.
  6. Se perdre.
    • C’est un homme qui se noie, se dit d’un homme qui se ruine, qui se perd.

Variantes[modifier | modifier le wikicode]

Synonymes[modifier | modifier le wikicode]

Composés[modifier | modifier le wikicode]

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Expressions[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]