prôner

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Siècle à préciser) Dénominal de prône.

Verbe [modifier le wikicode]

prôner \pʁo.ne\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Désuet) Faire le prône.
    • Certains auteurs médecins développent dans leurs traités un modèle de malade proche de celui que les pasteurs prônent en chaire ou dans leurs ouvrages. Ainsi le protestant converti au catholicisme Lazare Meyssonnier (1602-1672) associe-t-il directement la quiétude du malade et l’efficacité du traitement : […]. — (Cécile Floury-Buchalin, « Le modèle du « bon malade » entre traités religieux et traités médicaux au xviie siècle », dan Chrétiens et sociétés, n° 19, 2012, pages 39-64)
  2. (Figuré) Vanter ou louer quelqu'un ou quelque chose avec exagération.
    • « Mais qu’est-ce qu’on estime dans le monde que j’ai entrevu ? L’homme qui a réuni quelques millions ou qui achète un journal et se fait prôner pendant huit ou dix ans de suite. (N’est-ce pas là le mérite de M. de Chateaubriand ?) » — (Stendhal, Lucien Leuwen, 1834)
    • La femme d'un des conseillers municipaux, Mme Flitter, dont il avait habilement réparé la guitare, le prôna dans la bourgeoisie. — (Xavier Marmier, Histoire d'un pauvre musicien (1770-1793), 1866)
    • Loin de vous prôner, elles médisent de vous, en craignant de vous donner pour médecin à leurs bonnes amies. — (Honoré de Balzac, L’Interdiction, 1839)
    • Bien qu'il plonge ses racines dans le zen, le chanoyu ne prône donc pas de doctrine religieuse. Il faut plutôt le considérer comme l'amalgame d'un vaste ensemble d'idéaux philosophiques et esthétiques […]. — (Gretchen Mittwer, L'art du thé au Japon, dans Tea for 2: les rituels du thé dans le monde, Bruxelles : Crédit communal & Renaissance du Livre, 1999, page 118)
    • Concernant les problèmes de la ville, les hygiénistes prônaient des actions ponctuelles tendant à améliorer les conditions de logements, l'état des infrastructures, l'organisation de la voirie, etc. — (Flor Egas, La Ville nouvelle, une utopie de l’État interventionniste, dans Démographie et aménagement du territoire: actes du Xe Colloque national de démographie - Bordeaux, mai 1996, sous la direction de Janine d' Armagnac, Chantal Blayo & Alain Parant, Conférence Universitaire de Démographie et d’Étude des Populations, 1996, page 221)
  3. (Figuré) Proposer avec conviction.
    • Pour rompre le charme idéologique de l’antiégalitarisme contemporain, Spitz autant que Sen, […], ont une stratégie partagée : ils prônent des inventaires critiques parallèles de l’œuvre réalisée par la social-démocratie. — (Alexis Lacroix, Quand le justice sociale redevient une idée neuve, dans Marianne, no 665, du 16 janvier 2010)
    • C'est dans le même esprit mélioriste que Condorcet prône un enseignement élémentaire, moral et civique qui constitue la meilleure réponse au fanatisme religieux. — (Charles Coutel, Les philosophes des Lumières, nos contemporains, dans Marianne, n° 878 du 8 janvier 2016, page 58)

Synonymes[modifier le wikicode]

Antonymes[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

  • Paris (France) : écouter « prôner [pʁo.ne] »
  • France (Brétigny-sur-Orge) : écouter « prôner [Prononciation ?] »


Paronymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Traductions à trier[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]