provincial

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin provincialis (« de province »).

Adjectif [modifier]

Singulier Pluriel
Masculin provincial
\pʁɔ.vɛ̃.sjal\
provinciaux
\pʁɔ.vɛ̃.sjo\
Féminin provinciale
\pʁɔ.vɛ̃.sjal\
provinciales
\pʁɔ.vɛ̃.sjal\

provincial

  1. Qui appartient à une province, qui concerne une province.
    • Les petits districts très différents qui se trouvent soudés artificiellement dans le Tarn-et-Garonne retrouveront leur vitalité quand, échappés à un compartimentage mal conçu, ils seront de nouveau mêlés aux vastes divisions provinciales commandées par la nature des choses. (Ludovic Naudeau, La France se regarde : Le problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
  2. (Péjoratif) Qualifie l’air, les manières, le langage, etc., des personnes de province, par opposition à l’air, aux manières, etc., des habitants de la capitale.
    • A peine majeur et par les soins de l'Ignacien, Laurent Tailhade fut marié à une hoberelle bretonne dont le terre à terre provincial et l'esprit façonné par les Pères étaient capables de couper les ailes au poète le mieux doué. (Fernand Kolney, Laurent Tailhade: son œuvre, étude critique, Carnet-Critique, 1922, p.9)

Note d’usage :

Au Canada, le sens 1 s'oppose à fédéral et, dans un autre ordre, à municipal.
Le sens 2 n’est pas usité au Canada.

Antonymes[modifier]

Traductions[modifier]

Nom commun 1 [modifier]

Singulier Pluriel
Masculin provincial
\pʁɔ.vɛ̃.sjal\
provinciaux
\pʁɔ.vɛ̃.sjo\
Féminin provinciale
\pʁɔ.vɛ̃.sjal\
provinciales
\pʁɔ.vɛ̃.sjal\

provincial \pʁɔ.vɛ̃.sjal\ masculin

  1. Habitant de la province.
    • Un provincial.
    • Une petite provinciale.
    • Il nous amena une bande de provinciaux.

Note d’usage :

Ce sens n'est pas usité au Canada.

Nom commun 2[modifier]

Singulier Pluriel
Masculin provincial
\pʁɔ.vɛ̃.sjal\
provinciaux
\pʁɔ.vɛ̃.sjo\
Féminin provinciale
\pʁɔ.vɛ̃.sjal\
provinciales
\pʁɔ.vɛ̃.sjal\

provincial masculin

  1. (Religion catholique) Supérieur général d'un ordre religieux qui a inspection sur toutes les maisons d’une province de son ordre.
    • Le grand docteur de ces religieuses était le provincial des Carmes, Jean de la Vega. (Jules Michelet, Du prêtre, de la femme, de la famille, 3e éd., Hachette & Paulin, 1845, p.176)
    • Le provincial de la Compagnie de Jésus, …
    • Sensible depuis longtemps aux « périphéries », ayant travaillé pendant plusieurs années auprès des jeunes délinquants, la religieuse, ancienne doyenne de la faculté de théologie d’Angers et provinciale depuis 2013 de sa congrégation, celle des Sœurs de charité dominicaines de la Présentation, a beaucoup étudié les « grandes questions existentielles, la souffrance, l’échec dans la vie ».. (Marie Malzac -Une moraliste pour représenter les religieux en France – Journal La Croix, page 19, 15 novembre 2016)

Nom commun 3[modifier]

provincial \pʁɔ.vɛ̃.sjal\ masculin singulier

  1. (Familier) (Canada) (Par ellipse) Gouvernement provincial. Note : S'oppose généralement à fédéral.
    • Payer tant d'impôts au fédéral et tant au provincial.
    • Car si le provincial est responsable du secteur de l'éducation, le fédéral, lui, détient l'argent. (Le Devoir, 9-10 septembre 2006)
    • Une meilleure concertation avec les villes est aussi de mise afin que les politiques instaurées au provincial et au fédéral tiennent compte de la sphère municipale. (Le Devoir, 2 juin 2006)

Traductions[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]

Anglais[modifier]

Étymologie[modifier]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Adjectif [modifier]

Nature Forme
Positif provincial
Comparatif more provincial
Superlatif most provincial

provincial \pɹɒvinʃəl̩\

  1. Provincial.

Prononciation[modifier]