rogner

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

(Verbe 1) Faisait redonier dans les gloses de Raschi, rodné puis rooignier en ancien françaus, du latin populaire *retundiare, ou *rotundiare (« couper en rond »), dérivé de rotundus (« rond »).
(Verbe 2) De l’onomatopée *ron- qui exprime le grognement → voir ronronner et rugir.

Verbe 1[modifier | modifier le wikicode]

rogner /ʁɔ.ɲe/ transitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Retrancher, ôter quelque chose sur les extrémités, sur les bords d’une étoffe, d’un cuir, d’un morceau de bois, etc.
    • Il faut rogner ce qui est trop long.
    • Rogner un bâton, les bords d’un chapeau, la marge d’un livre, les ongles à un chat, les ailes à un oiseau.
    • Rogner en pince la corne du pied d’un cheval.
    • Il n’en faut pas tant rogner.
  2. (Figuré) (Familier) Retrancher, ôter à quelqu’un une partie de ce qui lui appartient, de ce qui lui revient.

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Expressions[modifier | modifier le wikicode]

  • Rogner les ongles à quelqu’un, lui diminuer ou même lui retrancher ses profits, son autorité.
  • Rogner les ailes de quelqu’un, l’empêcher d’agir librement, de déployer ses facultés.

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Verbe 2[modifier | modifier le wikicode]

rogner /ʁɔ.ɲe/ intransitif 1er groupe (conjugaison)

  1. (Populaire) Être de mauvaise humeur.
    • C’est un homme qui rogne du matin au soir.

Synonymes[modifier | modifier le wikicode]

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]