tribut

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin tributum.

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
tribut tributs
\tʁi.by\

tribut \tʁi.by\ masculin

  1. Contribution périodique qu’un État impose à un peuple vaincu comme signe de la dépendance.
    • Il me nomma même trésorier des tributs que l'Arabie Pétrée payait au roi des rois. — (Voltaire, Zadig ou la Destinée, XIV. Le brigand, 1748)
    • À l’apogée de l'empire maritime athénien, un millier de cités lui versaient un tribut. — (Panayiotis Jerasimof Vatikiotis, L’Islam et l’État, 1987, traduction d’Odette Guitard, 1992, p.163)
  2. (Figuré) Ce qu’on est obligé d’accorder, de faire, de supporter.
    • Don Juan — […] je conserve des yeux pour voir le mérite de toutes, et rends à chacune les hommages, et les tributs où la nature nous oblige — (Molière, Don Juan, acte I, scène II)
    • L’estime, le respect est un tribut qu’on doit à la vertu, au mérite.
    • Payer un juste tribut d’éloges.
    • Un tribut d’estime et de reconnaissance.
    • Offrir en tribut ses premiers ouvrages.
  3. (Figuré) (Poétique) Ce qui est apporté.
    • Les fleuves portent à la mer le tribut de leurs ondes.

Dérivés[modifier]

Apparentés étymologiques[modifier]

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

  • France  : écouter « tribut [tʁi.by] »

Homophones[modifier]

Anagrammes[modifier]

Références[modifier]

Suédois[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin tributum.

Nom commun [modifier]

tribut \Prononciation ?\ masculin

  1. Impôt, taxe.

Synonymes[modifier]