trope

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : -trope

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du latin tropus (sens identique) issu du grec ancien τρόπος tropos signifiant « changement ».

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
trope tropes
\tʁɔp\

trope \tʁɔp\ masculin

  1. (Rhétorique) Figure de style, emploi d’une expression dans un sens figuré.
    • Il y a quelque chose de l'activité du verbicruciste dans la cure, à la différence que la grille d'origine échappe à la conscience de l'analysant. L'on part en tout cas d'une grille constituée, et l'on cherche les questions qui peuvent la rendre possible. Encore ces questions se révèlent-elles énigmatiques, en ce qu'elles jouent des tropes du langage (métaphores, métonymies). — (Alain Cochet, De la Lettre à l'Être: essai d'anthropologie clinique, L' Harmattan, 2015, p. 20)
    • La dissociation du corps et de l’esprit est un vieux trope. — (Romain Sardou, Pardonnez nos offenses, p. 243)
  2. (Musique) Développement musical, ou littéraire, de la musique liturgique médiévale.
    • Des tropes étaient insérés dans les chants de l’ordinaire et du propre de la messe pour expliquer le sens de chaque jour de fête. — (Magazine Goldberg, Traduction Dominique Lange, 2003)

Dérivés[modifier le wikicode]

Hyperonymes[modifier le wikicode]

Méronymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

  • trope sur l’encyclopédie Wikipédia Wikipedia-logo-v2.svg

Références[modifier le wikicode]