accroître

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : accroitre

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

(xiie siècle) Du latin accrescere, de crescere « croître ».

Verbe[modifier | modifier le wikitexte]

accroître /a.kʁwatʁ/ 3e groupe (conjugaison) (orthographe traditionnelle)

  1. Augmenter ; rendre plus grand ou plus étendu.
    • Le soleil, la lune et les autres astres, qui se formaient par eux-mêmes, étaient ensuite enveloppés par le monde, ainsi évidemment que tout ce qu’il préserve, mais dès le début ils se façonnaient et s’accroissaient (de la même façon que la terre et la mer) grâce à des accrétions et des tournoiements de fines particules. (Épicure, Lettre à Pythoclès, traduction anonyme.)
    • Au cœur du modèle néolibéral, le libre-échange sans précaution a accru le phénomène des délocalisations. (Contribution générale « Réaliser le changement », pour le congrès de 2012 du Parti socialiste (France))
    • … l'assassinat de la duchesse de Praslin, par son mari, pair de France, accrurent l'irritation publique. (Alfred Barbou, Les trois Républiques françaises, 1879)
    • La soudaine irruption d’un ennemi prêt à l’offensive n’eut d’autre effet immédiat sur New York que d’accroître sa véhémence habituelle. (H.G. Wells, La Guerre dans les Airs, 1908 - Traduit par Henry-D. Davray & B. Kozakiewicz, page 212, Mercure de France, 1921)
    • Il était alors composé de soixante-douze chanoines et le nombre s’accrut encore, car lorsque la Révolution survint, il s’élevait au chiffre de soixante-seize. (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, Plon-Nourrit, 1915)
    • La chèvre belge, quoique abâtardie, pouvait fournir de 4 à 8 pintes de lait (2 à 4 litres et plus) par jour, rendement qui pourrait, par la sélection, être encore accru. (Paul Diffloth, Zootechnie : Chêvres, porcs, lapins , Encyclopédie agricole J. B. Baillière, & fils, 4e éd., 1918, p. 63)
  2. Aller en augmentant, devenir plus grand.
    • Son bien, son revenu accroît tous les jours.
  3. (Droit) (Intransitif) Revenir au profit de quelqu’un par la renonciation ou l’empêchement d’une autre personne, en parlant d'une chose.
    • Entre colégataires, la portion de l’un accroît à l’autre ; la part de l’héritier renonçant accroît à ses cohéritiers.
    • (Par extension) Cette portion de terre est accrue à son champ, à son héritage par alluvion, par atterrissement.

s’accroître /sa.kʁwatʁ/ pronominal

  1. Aller en augmentant, devenir plus grand.
    • Dès avant l'hibernation, les ovaires s'étaient considérablement accrus et remplissaient la cavité générale ; ils ont encore un peu grossi pendant l'hibernation aux dépens des réserves nutritives accumulées dans l'organisme. (Jean Rostand, La vie des crapauds, 1933)
    • Sa fortune s’accroît tous les jours.

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

s’accroître

Traductions à trier[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

  •  : écouter « accroître »