provoquer

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

(xiie siècle) Emprunté au latin provocare, de pro- « devant » et vocare « appeler ». Donc « appeler dehors », « faire venir », « faire naître quelque chose », d’où « défier », « inciter à une attaque, à une action violente, répréhensible, ou à y répondre » → voir provocation.

Verbe[modifier | modifier le wikitexte]

provoquer /pʁɔ.vɔ.ke/ transitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Inciter, exciter.
    • Elle pourrait demeurer ici, l'assaillir d'invites, de chatteries, toute la nuit provoquer son désir, répandre ses effluves. (Jean Rogissart, Passantes d'Octobre, 1958)
    • Provoquer quelqu’un au combat.
    • Il l’a frappé, mais il avait été provoqué par beaucoup d’injures.
    • On l’avait provoqué à se battre.
    • Provoquer en duel.
  2. (Absolument) Inciter à réagir violemment.
    • Le n° 2 d’al-Qaida provoque George Bush (Le Figaro, 23 janvier 2007)
  3. (Absolument) Inciter au désir, à la concupiscence.
    • Cette femme s’entend à provoquer les hommes.
  4. Causer ; susciter.
    • Je tombai cependant dans cette sorte de somnolence que provoquent les trépidations régulières d’un train en marche, […]. (Jules Verne, Claudius Bombarnac, Hetzel, 1892, chap.2)
    • […] j'éprouvai pour cet officier une sympathique confiance qui s'accentua, dans la suite de nos rapports. La fréquentation des Danois a toujours provoqué chez moi des sentiments de même nature. (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • Le garde-chiourme parlait à une voisine. Son képi à visière carrée, son ceinturon, son dolman noir et son pantalon bleu, à passepoil jonquille, provoquaient dans la rue une grandissante curiosité. (Francis Carco, Brumes, Albin Michel, 1935, p.169)
    • L'hiver provoque autant de ravages sur les cheveux que sur la peau. (Le Figaro, 16 mars 2007)
    • Tout ce qui attire l’attention de votre interlocuteur risque de provoquer une question. (Saladin, Jean-Christophe, Mieux parler en public, Vuibert, Paris, 2004)
    • Le « Vous ferez un débat avec François Hollande » lancé par Ségolène Royal provoque l’hilarité. (Le Figaro, 3 mai 2007)
    • En affirmant vouloir « tourner la page de mai 68 », Nicolas Sarkozy a provoqué l’ire de la gauche. (Le Figaro, 30 avril 2007)
    • …la Corée du Nord a procédé à un tir de missile sol-mer, provoquant la mise en alerte des troupes du Sud. […] Selon les services de renseignement militaire américains, une nouvelle guerre de Corée pourrait provoquer 1 million de morts. […] Washington ne peut provoquer l’implosion de la Corée du Nord en coupant le territoire du reste du monde. […] Le pays est déjà l’un des plus pauvres de la planète et sa population, qui serait la première touchée, sort à peine d’une famine qui, depuis 1995, aurait provoqué la mort de 1 habitant sur 10 environ. (L'Express, 6 mars 2003)
    • Arrivé la veille au matin en Argentine (…), il a la mélancolie rêveuse que provoque parfois le jetlag et, durant les deux jours de vagabondage qu'il nous accordera, cette saudade ne le quittera pas, […]. (Philippe Azoury, Macadam à deux voix, dans (Libération (journal)), n° 9532, cahier cinéma, p. II, 4 janvier 2012)

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]