répondre

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : repondre

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

De l’ancien français respondre, du latin populaire *respondĕre, en latin classique respondēre.

Verbe[modifier | modifier le wikitexte]

répondre /ʁe.pɔ̃dʁ/ transitif ou intransitif 3e groupe (conjugaison)

  1. Faire une réponse à ce qui a été dit ou demandé.
    • L’incrédulité de Bert était ébranlée. Il posait des questions, et le soldat y répondait complaisamment. (H.G. Wells, La Guerre dans les Airs, 1908 - Traduit en 1910 par Henry-D. Davray & B. Kozakiewicz, Mercure de France, p.24, éd. 1921)
    • On me prête là, répondait Moreau, un projet ridicule, celui de me servir des royalistes pour devenir dictateur, […]. (Adolphe Thiers, Histoire du Consulat et de l’Empire, vol.8, p.144, 1845)
    • Répondre à propos, sur-le-champ, verbalement, de vive voix, par écrit, avec politesse, avec précision, nettement, vaguement, d’une manière évasive.
    • Je lui ai répondu sur toutes les choses qu’il m’a demandées. — Il a répondu à toutes les questions qu’on lui a faites. — Quand on est assigné en justice, il faut répondre.
    • Hésiter à répondre. — Répondre par des injures. — Elle ne répondit à ses reproches que par des larmes.
    • Vous ne répondez point, ce n’est pas répondre, Vous ne répondez pas d’une façon précise.
    • On dit familièrement dans le même sens Répondre en Normand.
    • Répondre la messe, Prononcer à haute voix les paroles contenues au missel et que doit dire celui qui sert la messe.
  2. (Droit) Mettre son ordonnance au bas d’une requête, d'une pétition, d'un placet etc., en parlant d'un juge.
    • La pétition n’a pas encore été répondue.
  3. Répliquer.
    • C’est le dimanche du carnaval. […] ; les jeunes aspergent les femmes de parfum. Elles répondent à coup de petites boules en celluloïd. (Albert Londres, L’Homme qui s’évada, p.163, Les éditions de France, 1928)
  4. Renvoyer ou répéter les sons, les paroles.
    • Les échos répondirent seuls à ses cris.
    • Des chœurs de musique qui se répondent, Qui chantent alternativement.
    • La sonnerie répond, la sonnette répond dans telle pièce, On l’entend dans telle pièce.
    • La douleur lui répond à la tête, au genou, etc., Il éprouve en telle partie du corps une douleur qui se fait sentir par communication à la tête, au genou, etc.
  5. (Figuré) S’entendre ; être unis par une étroite sympathie.
    • Nos cœurs se répondent.
  6. (Équitation) Obéir aux sollicitations du cavalier, en parlant d'un cheval.
    • Ce cheval répond parfaitement.
  7. (En particulier) Alléguer des excuses, des prétextes, au lieu de reconnaître son tort ; raisonner, répliquer, au lieu d’obéir promptement.
    • Je ne veux point d’un valet qui répond. — Faites ce qu’il commande et ne répondez point.
  8. Parler à ceux qui appellent, à ceux qui frappent à la porte, qui se présentent.
    • On vous appelle ; que ne répondez-vous ?
    • J’ai beau frapper à la porte, personne ne me répond, ne répond.
  9. Se rendre ; aller.
    • Répondre à un appel, à une citation, à une assignation.
  10. Écrire à quelqu’un de qui l’on a reçu une lettre.
    • Il répond à toutes les lettres qu’il reçoit.
    • Je lui ai écrit deux fois, il ne m’a pas répondu.
    • On a beau lui écrire, il ne répond pas.
    • Il m’a répondu une longue lettre.
  11. Parler ou écrire pour réfuter.
    • Quant à la question de savoir si dans le développement d’une rationalité politique gésirait une forme de totalitarisme, Foucault répond à Maurice Agulhon point par point. (Maria Bonnafous-Boucher, Le libéralisme dans la pensée de Michel Foucault: un libéralisme sans liberté, page 33, L'Harmattan, 2004)
    • Cet avocat n’a point encore répondu au plaidoyer de la partie adverse.
    • Le délai accordé au défendeur pour répondre.
    • Il n’est pas facile de répondre à cela.
    • Il a répondu à toutes les objections qu’on lui a faites.
    • Il ne répond à aucune des critiques qu’on fait de ses ouvrages.
  12. Soutenir une thèse ; subir un examen.
    • Ce candidat a bien répondu.
  13. Faire de son côté ce qu’on doit ; payer de retour.
    • On lui a témoigné beaucoup de sympathie, mais il n’y a pas répondu.
    • C’est mal répondre à tout ce qu’on a fait pour vous.
    • Il n’a pas répondu aux avances que je lui avais faites.
    • Je répondrai à votre confiance. On dit dans un sens analogue :
    • Répondre aux politesses, aux caresses de quelqu’un.
    • Répondre à l’amour, à l’amitié, à l’affection de quelqu’un, Témoigner qu’on éprouve pour lui le même sentiment.
    • Répondre au salut de quelqu’un, Le lui rendre.
    • On dit dans le même sens :
    • Les vaisseaux saluèrent le fort, qui répondit par tant de coups de canon.
  14. Être en rapport de symétrie, de proportion, de correspondance.
    • Il suivit d’abord une longue allée, sur laquelle répondait la porte du jardin par où Angélique avait été enlevée; […]. (Paul Scarron, Le Roman comique, part.2, chap.1er, édition Didot jeune, an IV (1796), p.3)
    • Impatient de l’entendre parler, il souhaitait que son éducation et son esprit répondissent à une figure si séduisante. (Marie-Jeanne Riccoboni, Histoire d’Ernestine, 1762, édition Œuvres complètes de Mme Riccoboni, tome I, Foucault, 1818)
  15. Être égal, conforme à, s’accorder avec, satisfaire à.
    • Si l’on prend comme exemple l’approvisionnement alimentaire, on entend par autosuffisance une complète indépendance à l’égard des importations pour répondre aux besoins alimentaires d’une collectivité ou d’une ville, un objectif difficilement atteignable même en vertu du scénario le plus optimiste. (Luc J A Mougeot, Cultiver de meilleures villes : agriculture urbaine et développement durable, 2006, p.96)
    • Ce projet ne répondait nullement aux inquiétudes et aux plaintes que Garnier avait exprimées. (Amable Guillaume Prosper Brugière de Barante, Histoire de la Convention nationale, vol.5, p.91, 1853)
    • La seconde partie de ce discours ne répond pas à la première.
    • Il a beaucoup de zèle, mais ses forces n’y répondent pas.
    • Ce plan ne répond pas à mes vues.
    • Cet ouvrage ne répond pas à l’idée qu’on avait de l’auteur.
    • Je ne trouve pas d’expression qui réponde bien à ma pensée.
    • Tout répond à nos vœux, à nos désirs, à nos espérances.
    • Le succès ne répondit pas à son attente, à ses efforts.
    • Il n’a pas répondu à l’attente publique.
    • Il a mal répondu à mon attente.
    • On avait conçu de lui de grandes espérances, mais il n’y a pas répondu.
  16. Être caution, être garant pour quelqu’un.
    • Répondre pour quelqu’un.
    • Je ne suis pas en peine de la somme qui m’est due, car un tel m’en a répondu.
    • (Proverbial), Qui répond, paie.
  17. Être caution, être garant de quelqu’un, de quelque chose qui a été commis à notre garde et que nous sommes tenus de représenter.
    • Répondre d’un prisonnier.
    • Ce prisonnier est confié à votre garde : vous en répondez.
    • Il a reconnu qu’il était dépositaire de ces meubles, il doit en répondre.
  18. (Simplement) Se porter garant de quelqu’un, de quelque chose ; en être responsable ; donner quelque assurance.
    • Me répondez- vous de cet homme-là? — Je ne vous réponds que de moi. — Vous me répondez de lui.
    • Le médecin répond de sa vie, de sa guérison. — Qui pourrait répondre de l’événement ?
    • Le chevalier de Capestang ne révélera rien ! dit Giselle. Sur ma tête, je réponds de lui ! (Michel Zévaco, Le Capitan, 1906)
    • Je ne vous réponds pas qu'il sera le plus habile, repartit Zadig, mais je vous assure que ce sera indubitablement le plus honnête homme. (Voltaire, Zadig ou la Destinée, XX. La danse', 1748)
    • Je vous en réponds se dit familièrement pour Affirmer davantage une chose.
    • Il se trouve fort embarrassé, je vous en réponds.
  19. (Figuré) Répondre au nom de, répondre à l’appellation de, Avoir pour pour nom.
    • L'autre, sec, noueux, noiraud, correct à la façon d'un danseur salarié, répondait à l’appellation du « Mondain ». (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, 1927)
    • Dumia elle, était juchée sur une jolie jument albinos, qui répondait au doux nom de Lune. (Élodie Donatella, In Brocéliande, p.47, Éditions Publibook, 2010)
    • Dans le hall d’accueil, Florence a scruté la foule du regard dans l’espoir d'y trouver notre guide; une jeune femme qui répondait du nom de Laïla Idrissi […]. (Arnaud Papin, Sans mobile apparent, p.51, Éditions Ex Aequo, 2011)

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Paronymes[modifier | modifier le wikitexte]

Anagrammes[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]