renvoyer

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

→ voir re- et envoyer

Verbe[modifier | modifier le wikitexte]

renvoyer /ʁɑ̃.vwa.je/ transitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Envoyer de nouveau.
    • De là, on le renvoya aider à l’emmagasinage des bombes dans les soutes du Zeppelin, — besogne qui exigeait un soin minutieux. (H.G. Wells, La Guerre dans les Airs, 1908 - Traduit par Henry-D. Davray & B. Kozakiewicz, page 305, Mercure de France, 1921)
    • Je lui avais envoyé une lettre à une mauvaise adresse elle m’est revenue, je la lui renvoie.
  2. Faire reporter à une personne une chose qu’elle avait envoyée.
    • Un va-et-vient fut envoyé aux deux hommes ; ils reçurent par son intermédiaire, marteaux, masses et ciseaux, ainsi que des sacs de toile qu'ils renvoyaient dès qu'il étaient remplis d'échantillons […]. (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • On lui avait envoyé un présent, il l’a renvoyé.
  3. Faire reporter à une personne une chose qui lui appartient et qu’elle avait prêtée ou laissée par mégarde en quelque endroit.
    • Vous m’avez prêté ce livre, mais je suis sûr de vous l’avoir renvoyé.
    • J’ai trouvé la bague qu’elle avait perdue et je la lui ai renvoyée.
    • Je lui ai renvoyé sa canne qu’il avait oubliée chez moi.
  4. Faire retourner quelqu’un au lieu d’où il était envoyé, d’où il était parti.
    • Je vous renvoie votre secrétaire avec les papiers que vous m’avez demandés.
    • Aussitôt arrivé il renvoya les personnes qui avaient tenu à l’accompagner.
  5. Congédier quelqu’un, lui donner son congé.
    • On a renvoyé une partie des employés.
    • Le roi vient de renvoyer tous ses ministres.
    • Renvoyer un domestique dont on est mécontent.
    • Échappé comme par miracle à un grand danger, il fit vœu de quitter le monde et se retira à la Trappe. L'abbé de Rancé, sur lequel Chateaubriand a écrit son dernier livre, le renvoya, comme peu croyant. (Gérard de Nerval, Les Filles du feu, Angélique, 1854)
  6. Adresser une personne à quelqu’un ou en quelque lieu, pour l’éclaircissement de quelque chose.
    • Je lui ai demandé les raisons qui le déterminaient à prendre ce parti ; pour toute réponse, il m’a renvoyé à son avocat, à son conseil.
    • Un auteur est souvent obligé de renvoyer son lecteur à ce qu’il a dit plus haut, aux livres qui ont traité expressément les matières dont il s’agit.
    • Ces chiffres, ces lettres renvoient le lecteur aux notes qui sont placées à la fin du volume.
  7. Transmettre, communiquer à ceux qui doivent les examiner, en parlant des demandes, des propositions, etc. ; y faire droit ou en rendre compte.
    • Votre demande a été renvoyée à telle personne.
    • La Chambre a renvoyé leur pétition au ministre de la guerre, à la commission du budget.
    • Renvoyer un projet de loi, une proposition à l’examen des bureaux.
  8. (Droit) Ordonner qu’une partie se pourvoira ou qu’un accusé sera traduit devant tel ou tel juge.
    • La Cour d’Appel a renvoyé l’affaire au tribunal compétent.
    • Renvoyer les parties et le procès devant telle cour.
    • La chambre d’accusation l’a renvoyé devant les assises.
    • Renvoyer les parties à se pourvoir : Se déclarer incompétent.
    • Renvoyer un plaideur de sa demande : La lui refuser par un jugement.
    • Renvoyer un accusé, le renvoyer absous, quitte et absous, le renvoyer d’accusation : Le décharger de l’accusation intentée contre lui.
    • Il a été renvoyé de la plainte.
  9. Remettre à un autre temps.
    • Il m’a renvoyé à Noël pour mon paiement.
    • Il ne faut pas renvoyer au lendemain ce qu’on peut faire le jour même.
    • On a renvoyé l’affaire à huitaine.
  10. Envoyer en sens contraire, relancer, réfléchir, répercuter.
    • Un joueur, un mur qui renvoie la balle.
    • La plaque d’une cheminée renvoie de la chaleur dans la chambre.
    • La lune renvoie la lumière du soleil.
    • L’écho renvoie les sons, les paroles.
  11. (Familier) Vomir.
    • Ils renvoya la choucroute sur le sofa.

Expressions[modifier | modifier le wikitexte]

  • Il voulait soutenir ce paradoxe, mais son adversaire lui a bien renvoyé la balle.
  • se renvoyer la balle : (Figuré) (Familier) Se dit en parlant de deux personnes qui veulent se décharger l’une sur l’autre de l’embarras d’une affaire, d’une sollicitation, d’un travail.
  • Ils se renvoient la balle l’un à l’autre.
  • Ces brillants causeurs se renvoyaient la balle pour le plus grand plaisir de l’assistance.

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions à trier[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]