sonore

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi Voir aussi : Sonore

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Du latin sonorus.

Adjectif[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
sonore sonores
/sɔ.nɔʁ/

sonore /sɔ.nɔʁ/ masculin et féminin identiques

  1. Qui rend un son.
    • Tous les hommes, […], écoutaient nonchalamment, sans y prêter grande attention, un mauvais phonographe, aux accents métalliques. Du pavillon sonore sortaient des paroles qui serrèrent le cœur de Bert d’une angoisse nostalgique […]. (H.G. Wells, La Guerre dans les Airs, 1908 - Traduit par Henry-D. Davray & B. Kozakiewicz, page 385, Mercure de France, 1921)
    • Les cris des coqs, les sabots des ânes poussés par l'encouragement sonore et monotone des paysans, réveillèrent Elhamy le lendemain. (Out-el-Kouloub, Zaheira, dans "Trois contes de l'Amour et de la Mort", 1940)
  2. Qui donne beaucoup de son, qui a un beau son.
    • Deux escaliers, sous un maigre lumignon, plongent aussitôt vers un sous-sol d'où la musique sonore et nasillarde de l'accordéon monte avec des accords de banjo. (Francis Carco, Images cachées, 1929)
  3. Qui renvoie bien le son, où le son résonne bien.
    • Le vieillard et sa fille […] distinguèrent alors un bruit d'éperons et un cliquetis d'épées qui retentirent sous le sonore péristyle du château. (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, 1832)
  4. Qui est mal isolé.
    • Le palier était sombre, sonore. On entendait les bruits sourds de la maison comme les borborygmes d'un corps au repos. (Henri Troyat, A demain Sylvie, J'ai lu, p. 153)
  5. Qui est relatif au son.
    • Le yé-yé désigne un genre, l'ensemble des exhibitions de mineurs ignares, exhibitions vocales ou instrumentales, individuelles ou collectives, caractérisées par leur outrance sonore et leur indigence d’expression. (Jean-Louis Gérard, L'imposture Yé-Yé, dans Le Monde libertaire, n°107, décembre 1964, p.7)
  6. (Linguistique) Se dit d’une consonne dont la prononciation s’accompagne d'une vibration des cordes vocales.
    • En français, les consonnes orales sonores sont /b/, /d/, /g/, /v/ /z/, et /ʒ/ ; les autres sont dites sourdes.

Synonymes[modifier | modifier le wikicode]

Antonymes[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]